k-libre - festival

Le milieu social de Tracy, Melanie et Louise avait eu pour effet de pervertir définitivement ce code de valeurs - cela expliquait pourquoi les enfants maltraités devenaient souvent des adultes maltraitants.
Angela Marsons - Le Pensionnat des innocentes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 17 juillet

Contenu

Toulouse, polars du Sud 2009

MAJ vendredi 09 octobre 2009

Le festival

Quand l'association Toulouse polars du Sud a vu le jour en 2008 son président Claude Mesplède lui assignait pour but principal de "promouvoir les littératures policières en Midi Pyrénées" - il s'agissait surtout d'empêcher que des polars et romans noirs peu médiatisés ou noyés dans une production pléthorique soient injustement ignorés des amateurs en multipliant les rencontres, débats, conférences de présentation desdits ouvrages... Mais le plus sûr - et le plus éclatant - moyen de "promouvoir les littératures policières" étant l'organisation d'un festival, ce projet était dans les cartons de l'association dès sa création. Il en émerge à l'automne 2009 parfaitement développé, à l'état d'insecte quasi parfait, et vient ainsi combler une lacune d'importance puisque aucun événement de ce type n'avait encore animé Toulouse, tout de même "quatrième ville de France".

Cette édition

Avec quinze partenaires, entreprises privées et institutions mêlées, cinquante invités et cinq sites hors du Forum de la Renaissance accueillant des animations, ce premier "festival des littératures policières" se montre, à peine né, d'une belle ampleur. Autant dire que l'Espagne, invitée d'honneur, sera bien servie. Le panache de couleurs est riche - de la nuit au sang en passant par le feu et les doigts délicats de l'aurore, comme le programme... et les gammes stylistiques que recouvre le "polar" - terme d'étiquette dont on sait (ou devrait savoir) combien il est réducteur.

PROGRAMME
Censé courir sur trois jours le salon commence en fait dès le jeudi 8 octobre à l'Instituto Cervantès (31, rue des Chalets - Tél. : 05.61.62.80.72) à 15 heures, où Claude Mesplède s'entretiendra avec Carlos Salem et présentera le festival. Tous deux se rendront ensuite à la médiathèque José Cabanis (1, allée Jacques Chaban-Delmas - Tél. : 05.62.27.40.00) pour rencontrer les lecteurs de 18 à 19 heures.
Vendredi 9 octobre :
Au Forum de la Renaissance de 9 heures à midi Jordi Canal et Claude Mesplède tiendront une conférence bilingue sur le thème des littératures policières espagnoles.
À 13 h 30, les auteurs invités seront accueillis en musique à la gare Matabiau.
Au Forum de la Renaissance à 17 heures, Stéphane Bourgoin parlera des tueurs en série en accompagnant sa conférence d'une projection de documentaires dont il est le réalisateur.
À 18 heures, salle des Illustres de la mairie : le maire de Toulouse remettra la médaille de la ville à Francisco González Ledesma.
Et les élèves de quatrième du collège de la Reynerie (1, rue de Kiev) auront le plaisir de pouvoir dialoguer avec Mouloud Akkouche et Stéphanie Benson.
Samedi 10 octobre :
Les événements sont concentrés au Forum de la Renaissance.
À 11 heures, inauguration officielle du salon.
À 15 heures, table ronde autour de l'œuvre de Francisco González Ledesma avec un de ses traducteurs, Jean-Jacques Fleury, les critiques Jordi Canal, Claude Mesplède et Paco Camarasa, fondateur de la librairie Negra y Criminal de Barcelone.
À 16 h 30, table ronde sur le roman noir espagnol avec la participation d'Alicia Giménez Bartlett, Raúl Argemi, Juan Madrid, Lorenzo Silva, Juan Bas, Carlos Salem. Débat animé par Sébastien Rutés.
À 18 heures, table ronde sur le roman policier historique espagnol, avec la participation d'Alfonso Mateo-Sagasta, Jerónimo Tristante, Fernando Martínez Lainez. Débat animé par Jordi Canal, directeur de la Biblioteca Bóbila de L’Hospitalet.
Dimanche 11 octobre :
À 11 heures sous le chapiteau de la Renaissance, proclamation des résultats du concours de nouvelles organisé par l'association Toulouse Polars du Sud.
Au Forum de la Renaissance à 14 h 30, table ronde sur la guerre dans le polar français, avec la participation de Didier Daeninckx, Thierry Bourcy, Benoît Séverac - et Stéfanie Delestré, éditrice. Débat animé par le journaliste Alain Bévérini.
À 16 heures toujours au Forum de la Renaissance, table ronde sous forme d'hommage à Manuel Vázquez Montalbán, avec son fils Daniel Vázquez Salles, son biographe Georges Tyras, Jordi Canal, Gilles del Pappas, auteur, Claude Mesplède et Yvan Lissorgues, professeur d’université. Projection du film réalisé pour l’émission Un siècle d’écrivains par Jacques Betillon, directeur du CIAM.

Et pendant toute la durée du festival, un vaste espace mis en place par les deux librairies partenaires de l'événement - la librairie de la Renaissance de Toulouse et la Librería Negra y Criminal de Barcelone - vous proposera les livres des cinquante auteurs invités ; Benoît Peyrucq, diplômé des Beaux-Arts et dessinateur d’audiences, croquera quelques visages et attitudes saisis parmi les visiteurs... Des dessins originaux de l’artiste argentin Ruben Sosa, ainsi que des photos d’auteurs réalisées par les pictographistes Vincent Loison et Xavier Hacquard seront exposés et deux groupes assureront l'animation musiclae, "O" boucan et le Mej Trio.
Voilà l'entente franco-espagnole scellée au noir de bien attrayante manière...

Parmi les invités : Mouloud Akkouche | Raúl Argemí | Stéphanie Benson | Didier Daeninckx | Gilles Del Pappas | Dominique Delpiroux | Pascal Dessaint | Fabienne Ferrère | Alfonso Mateo-Sagasta | Claude Mesplède | Jean-Hugues Oppel | Patricia Parry | Jeff Pourquié | Sébastien Rutés | Carlos Salem | Benoit Séverac | Jan Thirion

Pied de page