Salomé et le puits sans fond

Au fond de lui, Wiggins n'en était pas tout à fait convaincu. S'il avait fait des études, peut-être aurait-il pu quitter Whitechapel et avoir un vrai métier... Mais peut-être n'aurait-il jamais connu Sherlock Holmes. On ne savait jamais vraiment ce qui était bien pour vous ou pas. Dans un sens, c'était presque mieux de ne pas avoir le choix.
Béatrice Nicodème - Wiggins et la nuit de l'éclipse
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 04 décembre

Contenu

Roman - Policier

Salomé et le puits sans fond

Historique MAJ mercredi 14 janvier 2009

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 11 ans

Prix: 5,95 €

Stéphanie Benson
Avec la collaboration de Loïc Davérat
Jeff Pourquié (illustrateur de couverture)
Paris : Les Contrebandiers, septembre 2007
84 p. ; 17.5 x 11.5 cm
ISBN 978-2-915438-29-1
Langue mortelle, 2

Ce qu'il faut savoir sur la série

Dans la cité Romulus, en région parisienne, imaginez quatre collégiens qui maîtrisent non pas l'argot des banlieues, mais, pour deux d'entre eux, communiquent en latin ! Les quatre amis sont amenés à résoudre des énigmes où cette langue et quelques autres jouent un rôle important.

Chronique

C'est l'été et les quatre collégiens Chloé, Jules, Salomé et Virgile participent à des fouilles dans leur cité dont les origines remontent à l'Antiquité. Les jeunes découvrent un manuscrit qui suscite un conflit entre les chercheurs et provoque la disparition de leur professeur... Une enquête bien menée où l'on découvre l'influence du christianisme dans l'Antiquité romaine.
Il s'agit à nouveau de travailler son latin d'une manière bien vivante et ludique. On trouvera la traduction des passages en langues étrangères sur le site internet des Contrebandiers éditeurs.

Citation

Si ad mortem proficiscar, pulchrum sepulcrum facite [...].

Rédacteur: Valérie Sebag mardi 30 septembre 2008
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page