Les Dames de guerre. 1, Saïgon

- C'est ennuyeux Vladimir ; il y a déjà deux prétendants à l'héritage, dont un Allemand qui assure qu'il est le fils naturel de Khodorov. - Un accident de voiture... ça règlera le problème de l'Allemand et ça découragera les autres...
Corentin & Sam Timel - Milan K. - 1. Le Prix de la survie
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 21 juin

Contenu

Roman - Espionnage

Les Dames de guerre. 1, Saïgon

Historique - Guerre - Presse MAJ mercredi 17 avril 2024

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,9 €

Laurent Guillaume
Paris : Robert Laffont, février 2024
472 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-221-26978-7
Coll. "La Bête noire"

L'amant de l'Indochine

Robert Kovacs, journaliste américain pour Life Magazine, fait un reportage au sein d'un corps de l'armée française, chargé d'encadrer des groupes armés pour les aider dans leur lutte contre les révolutionnaires en Indochine. Mais alors qu'il est en opération, il meurt suite à l'explosion d'une mine. Le journal américain qui l'employait décide d'envoyer un nouveau journaliste. Seule volontaire, Elizabeth Cole, elle-même journaliste et photographe mais pour la rubrique mondaine, accepte d'autant plus cette mission qu'elle a le sentiment que l'armée française a menti sur le véritable lieu de décès du journaliste. Lorsqu'elle arrive sur place, son but est de retrouver le militaire français qui accompagnait Robert Kovacs afin de refaire le voyage qu'il a fait et de découvrir la raison de sa mort. Cependant, un tueur pour une secte religieuse qui tente de jouer son rôle dans la guerre contre le communisme était chargé de protéger de loin le journaliste. Et il devient donc chargé de surveiller Elizabeth Cole et, en même temps, d'essayer de trouver le réseau chinois qui soutient les rebelles et de les liquider. En parallèle, une jeune femme indochinoise, escort-girl, petite amie d'un officier français, est sous la pression chinoise. Et quand elle n'est pas avec l'officier, elle travaille dans un casino. Observée par l'ensemble des acteurs locaux qui la pensent liée aux services secrets américains, Elizabeth Cole va essayer de découvrir la vérité, tout en séjournant au départ dans un grand hôtel et en visitant une opiumerie qui lui permet de voir aussi l'envers du décor et le rôle des gangsters corses dans la coupe réglée du pays.

Même s'il y a eu quelques ouvrages, plus ou moins récents sur l'aventure coloniale française et la déconfiture finale en Indochine (Lucien Bodard, Marguerite Duras, Jérémie Guez...), la version proposée par Laurent Guillaume est imagée, sur grand écran, et s'apparente à la fois au roman d'espionnage (avec des espions, agents doubles, voire triple) et à l'enquête policière avec cette histoire de réseaux de drogue et à l'évocation de la fin d'un empire, de la bascule entre un système et ses opposants. Moment d'astuce, le roman évoque la mise en place de Diên Biên Phu et s'achève avec la bataille, mais tout cela reste en arrière-plan de manière à éviter ce passage que l'on aurait pu croire obligé mais qui ne l'est pas forcément. Sinon, s'appuyant sur des personnages bien dessinés, sur une intrigue bien construite, Les Dames de guerre. 1, Saïgon est le premier volet d'une aventure qui se déploie dans un cadre rendu avec soin et dans sa complexité géopolitique. Laurent Guillaume, un auteur qui a du métier, a su créer un roman fort et prenant.

Citation

Il dit cela comme s'il s'apprêtait à descendre aux Enfers. Ils burent plus que de raison, lui pour oublier sa défaite prochaine et elle pour fêter son retour à la vie.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 17 avril 2024
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page