La Baie des révoltés

Toi, t'as une tête qui plait au malheur.
Mark Eacersall, Marion Mousse & Henri Scala - GoSt111
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

De neige et de vent
Nous sommes à la frontière entre l'Italie et la France. Dans la montagne, Tordinona, un petit village...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 24 mai

Contenu

Roman - Noir

La Baie des révoltés

Politique - Corruption - Prise d'otage MAJ mercredi 20 mars 2024

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 12 €

Marek Corbel
Témara : Edevcom-ed, janvier 2024
266 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-9-92-066213-0
Coll. "Tachawit"

Liquider le liquidateur

Janvier 2019. La capitaine de police Linda Kacimi, ancienne de la DGSI, digère mal sa mise au placard après avoir découvert quelques vérités qui dérangent. Elle officie désormais dans le Finistère en pleine révolte dite des Gilets jaunes. C'est alors que trois de ces révoltés passent au travers du maillage policier pour séquestrer une partie des membres du conseil d'administration de l'école privée très sélect de Trégunc. Parmi le trio, plus étonnant est leur chef, l'ex-sous-préfet local Yann de Moréac, accompagné d'une vieille gloire du rock local et d'une passionaria politique. Les ravisseurs exigent que soit rendu public le financement du micro-parti de Mariam Cruz, la conseillère régionale qu'ils séquestrent, et de cette fameuse école privée, ce qui justifie l'intervention de la brigade financière. Linda Kacimi est chargée des négociations alors qu'au même moment, un bateau vole en éclats. Mais il ne fait pas bon farfouiller dans les poubelles politico-financières...

Le polar politique, quel que soit son origine, est une tradition, même s'il a eu en France une importance inversement proportionnelle à celle que lui donnent les critiques (qui ne se fatiguent pas à lire des ouvrages pour confirmer ou infirmer leur doxa). Avec Marek Corbel, on sait donc dans quoi on s'engage avec cette suite d'Une compensation aux luttes (qui peut se lire indépendamment). On peut parler davantage de roman noir que de polar stricto sensu, même si, toujours selon une vieille tradition, l'auteur s'intéresse davantage à décortiquer les différentes centrales d'énergie que mettent en branle un tel fait divers. Il est vrai qu'il faut s'accrocher tant les personnages sont nombreux et parfois volontairement non nommés, mais pour qui fait cet effort, la récompense est à la hauteur. D'autant plus qu'il est agréable de voir un auteur qui n'étire pas son intrigue à l'infini et n'a pas peur d'user de toute la richesse de la langue française. Voilà donc avec Marek Corbel un genre de roman noir, quasiment devenu une niche, survivre. Qui s'en plaindra !

Citation

Le conseiller fulmine de cet improbable renversement des rôles. Devoir expliquer des arrangements politiques inavouables, sans le début du commencement d'une mise en examen de son ministre. Il a mesuré l'amateurisme des proches du président en la matière, l'été dernier, avec l'affaire Benalla. L'absence d'un parti structuré avec son pool d'avocats, ses figures médiatiques, risque de se faire douloureusement sentir.

Rédacteur: Thomas Bauduret mercredi 20 mars 2024
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page