Le Second disciple

Mariah, votre père ne vous aurait-il jamais aprlé d'une lettre qui aurait été écrite par le Christ à Joseph d'Arimathie ?
Mary Higgins Clark - Les Années perdues
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 18 janvier

Contenu

Roman - Thriller

Le Second disciple

Social - Religieux - Terrorisme MAJ jeudi 05 décembre 2019

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Kenan Görgün
Paris : Les Arènes, novembre 2019
394 p. ; 22 x 16 cm
ISBN 978-2-7112-0111-2
Coll. "Equinox"

Molenbeek Confidential

Ancien militaire belge condamné à la prison pour une rixe ayant mal tourné dans un bar, Xavier y rencontre Abu Brahim, le cerveau des attentats ayant endeuillé Bruxelles lors du massacre de la fête de la bière, un attentat fictif inspiré d'autres actes bien réels. Face à cette icône sanglante de l'Islam radical, Xavier trouve une vérité, et devient Abu Kassem, un guerrier froid et tranchant. Libéré, réinséré, Xavier revient dans son Molenbeek natal, dans cette "pépinière de djihadistes" d'où sont partis la plupart des attentats ayant frappé l'Europe ces dernières années. Il y intègre une cellule peu active, et imagine un plan fou, un cauchemar propre à faire passer le 11-Septembre et les attentats du Bataclan pour de simples peccadilles. Mais, tandis qu'au sein même de son milieu, le radicalisme d'Abu Kassem fait peur, d'autres groupes rêvent d'actions violentes.
Romancier, scénariste et parolier belge d'origine turque, Kenan Görgün pose ici un regard acéré sur Molenbeek, quartier pauvre de Bruxelles rongé depuis des années par le communautarisme, et en ressort une galerie de personnages qui permettent d'arriver à une vue en très gros plan, de l'intérieur, des dérives terroristes. Qu'est-ce qui a pu pousser des gamins ordinaires à basculer dans la violence, à se barder de ceintures explosives pour provoquer le plus grand carnage possible ? À quel moment la religion est-elle devenue une cause qui mérite de tuer et de mourir ? Quel rôle joue dans leurs actions, leur conversion ou leur rédemption un passage en prison ? Existe-t-il simplement un pardon pour ceux que la société voit comme des monstres ? Et peut-il prendre la forme d'une ligne de basse dans un morceau de David Bowie ?
À travers des figures fortes et jamais manichéennes - le vétéran abandonné par ses réseaux, le jeune guerrier tourmenté par sa dualité, les "frères" plus ou moins impliqués, plus ou moins manipulés, et toute une société qui se déglingue à force de ne plus se voir, Kenan Görgün signe un roman d'une grande richesse avec une écriture au scalpel, où plusieurs lignes narratives entremêlées assurent un suspense captivant, où on se prend d'affection pour des personnages sur le point de commettre des actes odieux, à s'interroger sur les réponses, médiatiques et politiques données, jusqu'à une conclusion époustouflante qui fait vaciller le récit sur ses bases et nous force à réévaluer tout ce qui précède.
Une vraie belle claque !

Citation

Xavier n'est plus un être humain, c'est une horloge suisse. Tous les matins, arriver à la même heure. S'il arrive en avance, il n'entre pas. Il reste debout. Il ne bouge pas. Il ne froisse rien. Il déplace à peine de l'air. Il se répète une phrase en pensée : 'Cinquante-cinq fois venir. Cinquante-cinq fois faire illusion. Dans cinquante-cinq jours, le monde cesse de tourner.'

Rédacteur: Jean-François Micard jeudi 05 décembre 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page