Viens plus près

Un schéma d'ensemble prit forme, avec un début, un milieu, une fin, un roman, son enquête.
Emanuel Dadoun - Microphobie
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 16 octobre

Contenu

Roman - Noir

Viens plus près

Psychologique - Social MAJ jeudi 18 mars 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15 €

Sara Gran
Come Closer - 2009
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Françoise Smith
Paris : Sonatine, janvier 2010
184 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-35584-000-5

Quand les démons émerveillent

Amanda a tout pour être heureuse : un bon mari – Edward qui travaille dans la finance -, un bon métier – elle est architecte -, un bel appartement – un loft immense décoré avec goût. Tout cela a l'apparence d'un bonheur parfait, sans aspérité. Mais un beau jour, Amanda change, se comporte de façon inhabituelle jusqu'à assouvir ses désirs les plus enfouis. Dans une existence si bien rangée, un tel changement ne passe pas inaperçu. Mais si elle se sent d'abord libérée, Amanda sentira rapidement porter sur elle l'ombre des murs dans lesquels peu à peu elle s'enferme.
Sous l'apparence d'un récit fantastique dans lequel démons et exorcistes viennent contrecarrer les explications rationnelles des événements, Sara Gran nous décrit de l'intérieur la descente aux Enfers d'Amanda, de son bonheur apparent jusqu'à sa folie meurtrière.

Écrit avec la froideur que l'on imagine celle d'une chambre d'hôpital psychiatrique, Viens plus près, s'il n'a pas d'emblée emporté mon adhésion, a cependant accroché le lecteur que je suis, comme si malgré ma réticence à accepter le postulat de départ (Amanda est possédée par un démon), je ne pouvais m'empêcher de poursuivre, tout comme Amanda, malgré son refus de la possession (refus cependant mâtiné d'une attirance pour la liberté soudaine qui s'offre à elle), ne peut empêcher le démon de prendre place en elle.
Viens plus près est une terrible manipulation du lecteur, qui laisse avec un sentiment étrange de malaise d'avoir assisté en voyeur à l'inexorable emprise de la folie que l'on peut attribuer ici à l'adhésion contrainte du sujet à un mode de vie qui n'est pas le sien et dans lequel il finit par ne plus se reconnaître, par se perdre. Si un bon roman se mesure d'avantage aux effets qu'il produit qu'au simple plaisir immédiat de la lecture – l'équation n'est pas si simple bien sûr -, Viens plus près en est un. D'une lecture rapide, il continue cependant d'agir bien après que l'on ait refermé le livre et pose la question de la volonté, de la liberté de choix. Sont-elles encore possibles dans une société qui multiplie les injonctions tacites au raisonnable ?

Citation

Elle aurait pu continuer éternellement son existence solitaire. Mais parfois la vie vous ouvre les portes si grand qu'il n'est pas facile de dire non. Vous ne pouvez pas passer votre vie à dire non.

Rédacteur: Jean-Claude Lalumière lundi 07 décembre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page