Last Seduction

Bien que ne connaissant pas l'Afrique, il était intimement convaincu que la décolonisation s'apparentait à une aimable plaisanterie. Dans l'esprit du général de Gaulle, réussir la décolonisation signifiait : "Nous devons préserver les intérêts de la France. Partout dans les anciennes colonies de l'ex-AOF et AEF, à la fin de 1960, les dirigeants africains exerçaient le pouvoir sous le regard paternaliste et intéressé de la France.
John C. Patrick - Styx Station
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 18 août

Contenu

DVD - Thriller

Last Seduction

Arnaque - Drogue MAJ mardi 13 août 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 10 €

John Dahl
The Last seduction - 1994
Paris : TF1, juin 2001
1 DVD VOST-VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

La brune ne compte pas pour des prunes

Dans le rôle de la femme fatale, the winner is... Linda Fiorentino ! Avec Last Seduction, Linda la brune s'est hissée au rang d'Ava Gardner ou de Rita Hayworth. Son personnage de Bridget est une dévoreuse d'hommes dotée d'un goût pour l'argent qui n'a d'égal que son machiavélisme. Son fait d'armes ? Avoir piqué sept cent mille dollars à son mari trafiquant de drogue avant de disparaître dans la nature. Là, à Beston, une ploucville comme il y en a tant aux USA, elle met la main sur un jeunot qui n'a jamais vu de brune aussi séduisante et qui serait prêt à se damner pour elle. Ça tombe bien, elle ne demande rien d'autre ! Oh quel bonheur elle a dû éprouver Linda Fiorentino à interpréter ce personnage de femme forte qui se joue de tout ce qui porte un caleçon ! Elle donne des coups plus souvent qu'elle n'en prend, elle manipule son petit monde comme elle l'entend, elle parle comme un charretier, elle fume la cigarette comme une pin up d'hier, elle porte des vêtements super sexy et assez rétro, (clin d'œil aux femmes fatales sus-citées ? ), et évidemment, personne n'a oublié la séquence qui avait tant fait parler à l'époque, quand elle met la main au panier d'un garçon dans un bar ! Avec une vingtaine d'années de recul, on peut estimer que le film a pris un petit coup de vieux, et que l'intrigue est un peu légère, mais Last Seduction est juste un hommage aux garces et c'est très bien comme ça.

Last Seduction (110 min.) : réalisé par John Dahl sur un scénario de Steve Barancik. Avec Linda Fiorentino, Bill Pullman, Peter Berg, Bil Nunn, J. T. Walsh, Brien Vrady...
Bonus. Bande annonce. Interview de Linda Fiorentino et Peter Berg. Filmographies.

Citation

- J'ai du mal à savoir si tu es vraiment la reine des salopes.
- Je suis la reine des salopes !

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur lundi 12 août 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page