Au temps pour moi

Sur l'écran, un sigle signifiant "au moins" précédait une datation de 14 milliards d'années. Soit la date de naissance de l'Univers.
Nicolas Sker - Le Premier crâne
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 24 février

Contenu

Roman - Policier

Au temps pour moi

Tueur en série - Enquête littéraire - Assassinat MAJ vendredi 05 octobre 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17 €

Serge Scotto
Marseille : L'Écailler du Sud, septembre 2012
166 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2364760165

Actualités

  • 11/09 Prix littéraire: Sélection 2013 du Prix marseillais du polar
    Sous la direction artistique du romancier Gilles Del Pappas, la sélection du Prix marseillais du polar 2013 a été dévoilée. En partenariat avec l'association Cours Julien, le Barreau de Marseille, la Société générale Marseille-La Plaine et Mativi, ce sont dix romans et dix auteurs qui vont être défendus par des avocats chevronnés et enthousiastes au cours d'un procès, sobrement intitulé "le procès du siècle", présidé par Gilles Del Pappas, son assesseur Nicole Bargigli et le Bâtonnier de Marseille le samedi 28 septembre entre 15 heures et 17 heures en marge de la Semaine noire et de ses Terrasses du polar. Les dix prévenus et leurs défenseurs seront écoutés de près par les sept jurés-lecteurs dument choisis par l'association Cours Julien. Selon les rapports qui nous sont parvenus, chaque avocat bénéficiera de cinq minutes pour assurer une plaidoirie que l'on espère convaincante. Notons que le Bâtonnier de la ville de Marseille attribuera en marge du Prix Marseillais du Polar un Prix de l'éloquence à l'avocat qui se sera distingué par sa verve et sa flamme pour la défense des lettres policières. Sera jugé coupable, le meilleur roman de la sélection. Il sera enfin temps de libérer les romanciers-prévenus non sans passer par les formalités libératoires : une séance de dédicaces.

    Sélection 2013 :
    - Rennes-le-Château, d'Éric Maneval (terre de brume, "Polars & grimoires") ;
    Éric Maneval sera défendu par Maître Olivier Le Mailloux.

    - Sous la ville rouge, de René Frégni (Gallimard, "Blanche") ;
    René Frégni sera défendu par Maître Lucas Montagnier.

    - La Somnambule de la villa aux loups, de Jean Contrucci (Jean-Claude Lattès, "Les Nouveaux mystères de Marseille") ;
    Jean Contrucci sera défendu par Maître Christelle Santiango.

    - Un léger bruit dans le moteur, de Jean-Luc Luciani (L'Écailler, "Le Petit écailler") ;
    Jean-Luc Luciani sera défendu par Maître Sébastien Salles.

    - Un petit jouet mécanique, de Marie Neuser (L'Écailler, "Noir & polar") ;
    Marie Neuser sera défendu par Maître Ophélie Kirsch.

    - Mais délivrez-nous du mal, de Maurice Gouiran (Jigal, "Polar") ;
    Maurice Gouiran sera défendu par Maître Mélody-Angélique Desvaux.

    - Au temps pour moi, de Serge Scotto (L'Écailler, "Pulp") ;
    Serge Scotto sera défendu par Maître Stéphanie Spiteri.

    - Consulting, de François Thomaeau (Au-delà du raisonnable) ;
    François Thomazeau sera défendu par Maître Emmanuel Gili.

    - Brasil, de Jean-Paul Delfino (Le Passage, "Littérature") ;
    Jean-Paul Delfino sera défendu par Maître Emilie Lombard.

    - Smog, de Jérôme Harlay (Belfond, "Littérature française") ;
    Jérôme Harlay sera défendu par Maître Julien Cazeres.
    Liens : Rennes-le-Château : tome sang |La Somnambule de la Villa aux Loups |Un léger bruit dans le moteur |Un petit jouet mécanique |Consulting |Éric Maneval |Jean Contrucci |Jean-Luc Luciani |Marie Neuser |Maurice Gouiran |Serge Scotto |Anne-Marie Thomazeau |Jérôme Harlay |Gilles Del Pappas |Association cours Julien |Semaine noire

  • 21/09 Édition: Parutions de la semaine - 21 septembre

Développement durable intellectuel

Tant va la cruche à l'eau, qu'à la fin elle se casse... C'est vrai quoi... Des fois, la coupe est pleine et quand on peut plus, on peut plus. Au vent pour lui. Mauvais : au vent mauvais. L'assassin disons. Excédé, littéralement. C'est le mot, oui, et dans son sens le plus littéral encore. Encore que... Peut-être pas après tout. Il faut être prudent avec Serge Scotto... Des fois qu'il vous lâcherait Saucisse aux basques... Peut-être faut-il entendre cette exaspération dans un sens autre après tout, celui, disons, d'un état de la langue qui aurait le don d'exaspérer notre homme. C'est ce que finit par se dire Turaive. Le petit s'entend, Herbert Turaive, le neveu à son tonton, tueur à petits gages, ex-Goncourt, enquêteur aussi. Qui vient de dessouder Machinassou, la femme de l'hôtel Sofitel. Affaire close, DSK hilare, sauvé par la maffia, enfin, une maffia très domestique quand on y songe. Celle du tonton, de la maman du neveu et du neveu lui-même. Qui croit rêver tout d'abord, en apprenant qu'à deux portées de fusil à pompe, on vient d'assassiner un auteur de polar. Pourquoi ? Mystère... Et puis un autre et un autre encore... C'est toute la filière du livre qu'on assassine même : auteurs, libraires, demain son lectorat... Turaive est sur les dents. Qui peut bien être ce tueur en série qui s'en prend à la filière méditerranéenne du polar français ? Un écrivain ? Un lecteur ? Un critique ? L'occasion d'en dresser le portrait enjoué, je veux dire, de cette filière méditerranéenne, car c'est toute la communauté polardeuse qui défile du coup dans ce roman absolument pétillant !

Nominations :
Prix marseillais du polar 2013

Citation

Rimbaud somnole sur mes genoux, tandis que je bouquine.

Rédacteur: Joël Jégouzo vendredi 10 décembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page