L'Interrogatoire de Gabriel James

Raymond Drew voulait mourir sur le chemin de halage. Au bord de la rivière, même s'il n'y avait pas de soleil, pas de ciel bleu sous lequel en finir avec la vie. Et tant pis si la terre était détrempée par la pluie quand il s'effondrerait.
Stuart Neville - Le Silence pour toujours
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Cemetary Road
Bienville est une ville du Mississippi en perte de vitesse qui croit qu'elle va réussir à rester dyna...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 18 juin

Contenu

Roman - Noir

L'Interrogatoire de Gabriel James

Psychologique - Social MAJ lundi 07 novembre 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 14 ans

Prix: 11 €

Charlie Price
The Interrogation of Gabriel James - 2010
Séverin Millet (illustrateur de couverture)
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Valérie Dayre
Paris : Thierry Magnier, avril 2011
208 p. ; 21 x 12 cm
ISBN 978-2-84420-907-8
Coll. "Romans ados"

Huis clos dans le Montana

Posons le décor : deux enterrements coup sur coup, le second par temps lugubre. Deux meurtres ont eu lieu dans une petite ville retirée du Montana. Gabriel James en a été le témoin direct, un jeune homme pourtant sans histoires, plutôt gentil même. La police le convoque pour un interrogatoire en bonne et due forme. C'est l'occasion de passer en revue ces derniers mois, avec d'abord l'arrivée de Danny dans leur équipe de cross-country. Le fait qu'il gagne toutes les courses ne semble pas plaire à tout le monde d'autant qu'il est Indien. Des personnes mal intentionnées font planer une menace constante sur sa tête. Au même moment, un SDF que Gabriel connaît et à qui il donne de temps en temps un coup de main, est victime d'une agression. Là encore, le jeune homme est aux premières loges puisque c'est lui qui le découvre inanimé et prévient les secours. Gabriel s'intéresse aussi à une jeune fille de sa classe brillante et excessivement discrète, Raelene. Elle l'éconduit, mais il ne lâche pas prise et la suit. Ce qu'il découvre le stupéfie. Le passé de la ville comme sa propre histoire le rattrapent.
Le récit se construit autour d'une confession aux policiers, d'abord prudente puis plus libre, les interrogatoires alternent avec les flash-back. Le roman démarre lentement, trop peut-être pour bien accrocher le lecteur. Pourtant, la deuxième moitié du livre, à partir du moment où la mystérieuse Raelene entre en scène, demeure plus intrigante et passionnante à lire. Le développement psychologique des personnages est bien rendu dans sa complexité. Un portrait de l'Amérique profonde en décalage avec ce qu'on imagine et qui ne fait pas vraiment rêver !

Citation

Nous avions donc Jurgen, Jules et Judd, la petite famille Ju-Ju-Ju dans le jus du narcotrafic. C'est pas mignon ?

Rédacteur: Valérie Sebag mardi 01 novembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page