Regarder le noir

Mince alors, même les petits cubitus de stress qui tantot me titillaient l'occiput s'étaient noyés dans l'eau du bain.
Gilles Vidal - Sombres héros
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

De neige et de vent
Nous sommes à la frontière entre l'Italie et la France. Dans la montagne, Tordinona, un petit village...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 24 mai

Contenu

Nouvelle - Policier

Regarder le noir

Psychologique - Social - Médical MAJ mardi 20 juin 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 6 €

Yvan Fauth & Collectif
Olivier Norek (nouvelle)
Frédéric Mars (nouvelle)
Fabrice Papillon (nouvelle)
Claire Favan (nouvelle)
Gaëlle Perrin-Guillet (nouvelle)
Barbara Abel (nouvelle)
Roger Jon Ellory (nouvelle)
Julie Ewa (nouvelle)
René Manzor (nouvelle)
Karine Giébel (nouvelle)
Johana Gustawsson (nouvelle)
Amélie Antoine (nouvelle)
Paris : HarperCollins France, mars 2021
260 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 979-10-339-0865-4
Coll. "HarperCollins poche. Noir", 238

Voir dans le noir

Après un premier volume consacré aux rapports entre le noir et l'écoute, ce deuxième volet est consacré à des façons diverses de jouer avec la vision. Les nouvelles sont de différents auteurs, de différentes qualités et le rapport entre le thème de base et la version offerte par l'auteur est parfois un peu éloigné. Chaque nouvelle est de facture classique, chacun développant en même temps ses propres obsessions sur le focus. De même les lecteurs y trouveront leur compte selon leurs propres centres d'intérêt ou leur fascination personnelle pour un auteur ou l'autre. Cependant, le recueil commence fort avec "Regarder les voitures s'envoler", d'Olivier Norek, une nouvelle sur le regard vu comme une perversion. Le personnage est un adolescent qui surveille la nouvelle famille qui vient d'emménager. Dans cette famille, il y a une jeune fille, un peu laide et qui va devenir la souffre-douleur de l'école. Mais l'adolescent a un moyen de la venger... La deuxième nouvelle, "Nuit d'acide", de Julie Ewa, plus axée sur un faits divers horrible (la façon dont des gangs indiens détruisent à l'acide les yeux d'enfants kidnappés pour en faire des mendiants efficaces) est très bien menée et avec une chute intelligente et cynique. Quant à "Demain", de René Manzor, elle joue avec le thème d'une voyante qui finalement a de vraies visions mais sera bien en peine d'en comprendre le sens réel. Sans être mauvaises, les autres nouvelles sont des variations honnêtes, à la chute parfois intéressante, mais qui n'atteignent pas forcément la densité de celles citées. Pourtant aucune, ou presque, ne démérite, et pourrait intéresser les lecteurs plus intéressés par des études de cas psychologique.

NdR - Le recueil comporte les nouvelles suivantes : "Regarder les voitures s'envoler", d'Olivier Norek, "Nuit d'acide", de Julie Ewa, "The Ox", de Fred Mars, "Le Mur", de Claire Favan, "Demain", de René Manzor, "Transparente", d'Amélie Antoine, "Anaïs", de Fabrice Papillon, "La Tache", de Gaëlle Perrin-Guillet", "Private Eye", de Roger Jon Ellory, "Tout contre moi", de Johana Gustawsson & "Darkness", de Barbara Abel et Karine Giébel.

Citation

Comment pouvait-elle trouver le repos quand le seul fait de fermer les yeux ne suffisait pas à occulter les images ? Quelque chose en elle avait changé. Elle ne plus serait normale. Elle le savait.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 20 juin 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page