True Crime. 2, Sexe et passions fatales

Je viens de tomber sur un mec mis en conserve comme un cornichon. Je me fais embaucher par des flics qui me racontent que les adorateurs de Cthulhu doivent être à mes trousses...
China Miéville - Kraken
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 07 décembre

Contenu

Essai - Policier

True Crime. 2, Sexe et passions fatales

Faits divers MAJ lundi 14 novembre 2016

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Collectif
Avec la collaboration de Luc Frémiot, Dominique Rizet, Arnaud Bédat, Frédéric Ploquin, Géraldine Woessner, Frédérique Lantieri, Michel Mary, Anne-Sophie Martin & Stéphane Bourgoin
Paris : Ring, octobre 2016
306 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 979-10-91447-55-3
Coll. "Murder ballads"

Amour toujours

C'est donc le volume 2 de ce concept de collection autour des True Crimes. Le premier numéro est à peine mentionné en quatrième de couverture, et non repris avec sommaire en publicité intérieure ce qui aurait pourtant été de bon aloi. À mi-chemin du livre et de la revue, les neuf auteurs, tous spécialisés dans le domaine du crime (télévision, presse), nous livrent "neuf histoires d'amour qui finissent mal" car "les crimes sexuels et les passions fatales remplissent les cours d'assises et les cimetières". En fait, les auteurs n'avaient que l'embarras du choix : un gros pourcentage de crimes ayant le sexe comme motif !
Stéphane Bourgoin nous raconte, par le menu, les méfaits du sinistre Boucher de Hanovre, Fritz Haarman, qui, entre 1923 et 1924, viole vingt-six enfants et jeunes hommes (souvent en croquant la pomme... d'Adam) avant de les découper et de les transformer en saucisses et pâtés de tête. Pauvre Fritz : il avait un jeune amant machiavélique qui, lui, louchait sur les pauvres biens des victimes. Autre fou du sexe, Ariel Castro, le violeur à long terme des séquestrées de Cleveland (Géraldine Woessner). Surprise pour Frédérique Lantieri : le sommaire annonce "Parachutes mortels" (certainement ce club où une délaissée trafiqua le parachute de son amant avant de faire le grand saut avec lui et sa maîtresse). Mais le texte publié s'intitule "Le Gourou incestueux" ! C'est l'horrible emprise sexuelle de Denis Mannechez sur sa famille qui le conduira au meurtre de sa fille avec laquelle il a eu un enfant. "Meurtre à la fac" de Frédéric Ploquin décrit très bien l'obsession d'un garçon pour une jeune fille dont le harcèlement débouchera sur son meurtre en pleine soutenance de mémoire. Dominique Rizet et Michel Mary, quant à eux, racontent chacun une histoire de diaboliques manipulatrices (Nicole Zawadzski et Laurence Vulsin) qui veulent tuer leur mari. Voilà le mensonge porté à son pinacle ! Anne-Sophie Martin met en scène le meurtre d'un bouillant jeune patron de PME, sautant depuis des années ses secrétaires, femmes de ménage et autres rencontres tandis que Arnaud Bédat revient sur le meurtre en pleine séance sado-maso du flamboyant banquier Stern par sa maîtresse. Il nous donne des détails scabreux supplémentaires, mais son grand mérite est de cerner la personnalité déstructurée de la maîtresse complètement asservie par la domination effroyable du banquier. On revient à l'emprise sadienne. Voilà la vraie version de Cinquante nuances de Grey ! Enfin, Luc Frémiot, avocat général à la Cour d'Assises de Douai, est "invité spécial de True Crime". Espérons qu'il a eu une coupe de champ' et des petits fours. Il nous livre la triste histoire d'Alexandra Lange, jeune femme battue pendant plus dix ans et qui finit par poignarder son monstre de mari. L'auteur est narrateur au présent. Il raconte des scènes clés du procès et le doute qui le saisit à la pensée de requérir contre, en fait, une victime. Puis il conclut par son réquisitoire très écrit qui retrouve les envolées classiques et grandiloquentes. "Ce procès vous dépasse parce que derrière vous se cachent toutes ces femmes qui vivent la même chose que vous, qui craignent les ombres de la nuit, le bruit des pas qui leur fait comprendre que c'est l'heure où le danger rentre à la maison." On ne saurait mieux dire la rupture du discours de la justice.
Au final, une écriture journalistique pour une lecture rapide d'un volume qui couvre un large éventail social : du très petit peuple, voire quart monde (Lange, Mannechez, Haarman, Castro) à la très grande bourgeoisie (Stern, Vulsin). Au contraire du premier volumes, les histoires sont très contemporaines, à part celle du Boucher de Hanovre. Et nos grandes menteuses remportent la palme de la fiction dans la fiction !

NdR - L'anthologie comporte les textes suivants : "Meurtre à la faculté", de Frédéric Ploquin, "La Maîtresse et le médecin de campagne", de Dominique Rizet, "Le Boucher de Hanovre", de Stéphane Bourgoin, "Le Gourou incestueux", de Frédérique Lantieri, "Catwoman", de Michel Mary, "L'Ange et le démon", de Luc Frémiot,, "L'Affaire Stern", d'Arnaud Bédat, "Le Dernier rendez-vous galant", d'Anne-Sophie Martin & "Les Séquestrées de Cleveland", de Géraldine Woessner.

Citation

Elle m'avait annoncé qu'elle avait un cancer du sein et devait subir une intervention chirurgicale. J'ai découvert beaucoup plus tard, qu'elle n'avait jamais eu de cancer, mais que j'avais juste payé plusieurs opérations de chirurgie esthétique !

Rédacteur: Michel Amelin lundi 14 novembre 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page