Les Lutins urbains. 2, Le Dossier Bug le Gnome

Je ne lui fais pas confiance. Il aime son prochain. On ne peut pas faire confiance aux types comme lui.
Robert Aldrich - Vera Cruz
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 16 octobre

Contenu

Roman - Policier

Les Lutins urbains. 2, Le Dossier Bug le Gnome

Fantastique - Anticipation - Scientifique MAJ dimanche 05 avril 2015

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 8 ans

Prix: 8,5 €

Renaud Marhic
Rennes : P'tit Louis, octobre 2014
130 p. ; illustrations en noir & blanc ; 17 x 11 cm
ISBN 978-2-914721-90-5
Coll. "Romans Jeunesse"

Virus gnomique

Gustave pensait qu'il avait laissé derrière lui cette folle affaire de gnomes qui avait bien failli lui faire perdre la boule – si, si, je suis sûre que vous vous souvenez de L'Attaque du Pizz'Raptor, un petit effort tout de même ! Fort de son expérience acquise à l'occasion de la traque de ces lutins urbains redoutables, il a en effet décidé de faire comme s'ils n'existaient pas ; imparable n'est-ce pas ?
C'est vrai que dans son monde peut exister (réellement exister quoi) tout ce que l'imagination des uns et des autres peut mettre en mots. Pourtant, il semblerait que ses concitoyens se mettent à imaginer de plus en plus en des créatures plus abracadabrantes les unes que les autres (pensez, la boulangère affiche une annonce pour l'université d'Onirie !) ; et si vous avez suivi, vous aurez compris que plus ils y croient et plus la ville en est envahie... Que de complications en perspective ! Pourtant, c'est un virus qui attaque les nouvelles technologies qui véritablement sème la panique dans la Grosse Cité. Même le commissaire en subit les conséquences, et les foudres de madame sa femme dans la foulée. Voilà donc Gustave à nouveau embarqué dans une chasse aux gnomes dans laquelle il ne sera pas seul... Mais cela va-t-il vraiment rendre la situation plus simple ? Pas sûr ! Après tout, si tout était simple, à quoi nous servirait notre matière grise ? Retour donc à l'université d'Onirie, où il retrouve Loligoth (la jolie jeune fille qui ressemble à une chauve-souris) et le professeur B. Et dire que Gustave voulait garder la tête sur les épaules ! Bref, il y apprend que les dysfonctionnements technologiques sont dus à la susceptibilité de Bug, un gnome qui adooore s'attaquer aux téléphones, aux ordinateurs, aux liseuses... Vous devriez d'ailleurs parler de lui à vos parents qui le connaissent, on en est sûrs ; son nom complet c'est "Bug de l'an 2000" ! Vexé que plus personne ne parle de lui, il a décidé de rattraper son retard et de reprendre du service. De quoi faire disjoncter Gustave, vous vous en doutez bien, et vous faire rire ! Rire encore et encore, comme si le logiciel était enrayé.
Ce n'est pas d'une pénurie de pizzas qu'il va devoir cette fois sauver sa ville et ses concitoyens mais bien d'une apocalypse !!! (Technologique, certes, mais quand même ! Quelle pression !) Car si le premier tome des aventures de Gustave vous avait déjà fait rire, nul doute que Le Dossier Bug le Gnome n'y manquera pas non plus. Mieux, vous allez éclater de rire ! Il semblerait d'ailleurs que cela devienne la marque de fabrique de Renaud Marhic qui s'en donne à nouveau à cœur joie tout en restant d'une spontanéité remarquable (tout n'est pas codifiable par un programmateur ou transmissible par un ordinateur, voici l'occasion de s'en souvenir).
Entre jeux de mots pour jeunes lecteurs et références pour leurs parents (de véritables dinosaures technologiques), il développe à nouveau une intrigue bondissante et drôle qui vous fera vous creuser la cervelle et y inclut tout en légèreté une réflexion sur les conséquences de ne pas voir plus loin que son écran. Que devient alors l'inventivité ? Quid de l'imagination ? Et vous souvenez-vous qu'il est possible de communiquer sans passer par l'intermédiaire d'un écran ? Non ? Il est peut-être temps d'accepter la "reformatation" proposée par Renaud Marhic pour repartir sur de bonnes bases : rire, imaginer, inventer, interagir, lire...
Vous l'aurez compris, Renaud Marhic nous amuse et nous régale une nouvelle fois avec ce roman peuplé de gnomes, de drôles de bestioles, alimenté par des rebondissements complètement fous, et des personnages qui le sont tout autant. Et qui, si vous avez plus de treize ans, vous fera prendre conscience de votre obsolescence !


On en parle : L'Indic n°23

Citation

Embrouille sur les réseaux sociaux : après la dématérialisation de millions de comptes, on ne sait plus qui nous aime.

Rédacteur: Catherine Thiéry samedi 04 avril 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page