Mort sur le Nil

Voyez-vous, cher docteur, dans la police, on est de vrais fouineurs. On adore creuser comme des rats dans la vie des gens pour y découvrir des secrets qu'ils auraient bien voulu garder ensevelis à dix pieds sous terre, au fin fond d'une forêt déserte...
Gipsy Paladini - Sang pour sang
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 20 novembre

Contenu

Roman - Policier

Mort sur le Nil

Huis-clos MAJ vendredi 16 mars 2012

Note accordée au livre: 6 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 5,6 €

Agatha Christie
Death on the Nile - 1937
Traduit de l'anglais par Élise Champon, Robert Nobret
Paris : Le Masque, février 2012
346 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7024-3648-6
Coll. "Agatha Christie", 13

Énigme exotique à tiroirs

L'intrigue de Mort sur le Nil est d'un clacissisme qui pourrait être éculé si l'auteur ne s'appelait pas Agatha Christie. Elle réunit à bord du S.S. Karnak autant de personnages qui sont autant d'archétypes de la bourgeoisie et de l'aristocratie anglo-saxonne ce qui confère au roman un aspect sarcastique et féroce - en cela, le roman s'appuie sur une ossature similaire à celle du Crime de l'Orient-Express. Bien entendu, un meurtre des plus machiavélique va être commis, mais ce qui est nouveau dans cette intrigue, c'est que tout le monde à bord pressent le crime, que tout le monde sait qui sera la victime et qui sera la coupable. Sauf que si l'histoire était aussi simple que ça, Hercule Poirot, le légendaire détective aux manies insupportables, ne serait pas présent, et qu'Agatha Christie n'aurait pas rajouté deux-trois ligne à la définition usuelle du machiavélisme.

Linnet Ridgeway est une riche et belle héritière qui a eu la mauvaise idée d'épouser le petit ami de sa meilleure amie avant de convoler en justes noces pour l'Égypte et son exotisme (rappelons l'attrait manifeste d'Agatha Christie pour cette région qui va du pays des Pyramides à la Turquie ; et aussi sa profonde affection pour son archéologue de mari). Seulement, l'amie doublement trahie a décidé de les suivre pour leur saper leur voyage dans un élan désespéré et désespérant. Elle crie à qui veut l'entendre qu'elle va les tuer quand elle se lassera de cette basse vengeance. Aussi, quand un rocher manque d'écraser le couple en excursion, les soupçons se posent sur celle qui au même moment se trouve sur le navire. Hercule Poirot soupçonne alors que la vérité est bien différente de ce qu'elle semble être d'autant plus que divers passagers ont eux aussi intérêt à ce que Linnet Ridgeway disparaisse... La suite des événements va nous montrer que le Wallon avait raison...

Les romans d'Agatha Christie sont, nous ne le répéterons jamais assez, atemporels et avec des lectures à strates (si vous les avez lu entre douze et quatorze ans, il faut alors les relire, il y a bien autre chose qu'une simple intrigue à résoudre). C'est le cas du brillant Mort sur le Nil, écrit en 1937, et qui nous est proposé aujourd'hui dans une traduction entièrement révisée (ce qui demeure somme toute totalement différent d'une nouvelle traduction intégrale). Agatha Christie dépeint des personnages aux ambitions fortes et cachées, qui ont tous un secret qu'ils ne veulent surtout pas voir découvert. Dans cet épisode d'Hercule Poirot, des meurtres vont se succéder qui auraient pu être évité. Il est question de vol et de chantage. Des énigmes dans l'énigme vont être révélées. Poirot va alors jouer avec la loi et la morale. Que lui importe les culpabilités mineures de certains alors qu'un vaste complot se déroule sous ses yeux. Et pourtant ce n'est pas faute de pouvoir être détourné de son objectif. Car, il est aussi question d'un agent que les Anglais recherchent. C'est donc en quelques trois cents cinquante pages, que notre détective belge va trouver les fins mots de ces multiples histoires tout en délivrant des échappatoires à chacun des coupables, preuve s'il en était besoin que les voies de la détections sont impénétrables.

Citation

Hercule Poirot et le colonel Race s'étaient rencontrés à Londres, l'année précédente, au cours d'un dîner très étrange, qui s'était achevé par la mort de leur hôte, homme non moins étrange.

Rédacteur: Julien Védrenne mercredi 14 mars 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page