Grand prix de la littérature policière - roman étranger 2011

D'abord un reflet qui vient de l'église, maintenant un curé un peu trop curieux qui fait des photos du bateau - Et si ce reflet venant de l'église était celui du soleil sur une... lentille d'objectif ? - Bravo ! Si ça c'est pas du pouvoir de super déduction, je ne m'y connais pas ! Le Saint-Esprit est loin de te négliger en ce moment, toi ! 
François Boucq & Yves Sente - Le Janitor 3 - Les Revenants de Porto Cervo
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 15 octobre

Contenu

Grand prix de la littérature policière - roman étranger - 2011

MAJ 22 septembre 2011
Le Poète de Gaza

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €
Yishaï Sarid
Cette part d'humanité au plus profond de nous
Le narrateur est un agent spécial israélien. Son métier est simple : empêcher les attentats terroristes des Palestiniens. Pour cela, tout est bon : la torture, les pressions et les fausses identités. ...
Lire la suite

Historique du prix

Prix honorifique, le Grand prix de la littérature policière est un des plus anciens. Créé en 1948 par Maurice-Bernard Endrèbe, il est bicéphale et récompense donc un ouvrage français et un ouvrage de langue étrangère tous deux parus dans l'année qui précède sa révélation en septembre. Le jury, composé d'une dizaine de critiques et de spécialistes de la littérature noire propose ses sélections, mises en commun puis réduites à la portion congrue et commune. Là-dessus des délibérations s'installent qui amènent tout naturellement un lauréat et ses dauphins noirs. Le prix n'est pas décerné en 1961 pour une obscure raison de calendrier et une volonté affichée de différencier la récompense française de l'étrangère par une date distincte (idée qui sera par la suite abandonnée). Le jury n'hésite pas à promulguer des ex aequo ni à se distinguer par des choix éclectiques allant de Mary Higgins Clark et Thomas Harris à Elmore Leonard et Charles Williams. Des choix qui peuvent surprendre mais qui dans l'ensemble ont une certaine cohérence.

Palmarès :
2014 : Une terre d'ombre, de Ron Rash (Le Seuil, "Cadre vert")
2013 : Le Tueur se meurt, de James Sallis (Rivages, "Thriller")
2012 : Le Diable, tout le temps, (Albin Michel, "Terres d'Amérique") de Donald Ray Pollock
2011 : Le Poète de Gaza (Actes sud, "Actes noirs"), de Yishaï Sarid
2010 : La Mort au crépuscule (Le Masque), de William Gay
2009 : La Main droite du diable (Gallimard, "Série noire"), de Ken Bruen
2008 : La Princesse des glaces (Actes sud, "Actes noir"s), de Camilla Läckberg
2007 : La Voix (Métailié, "Noir"), d'Arnaldur Indridason
2006 : Le Bibliothècaire (Gallimard, "Série noire"), de Larry Beinhart
2005 : La Mort dans l'âme, de Ian Rankin (Le Rocher)
2004 : L'Analyste (Presses de la Cité, "Sang d'encre"), de John Katzenbach
2003 : Les Soldats de l'aube (Le Seuil, "Policier"), de Deon Meyer
2002 : Retour chez les vivants (Rivages, "Mystère"), de Peter Dickinson
2001 : Saison sèche (Albin Michel, "Spécial suspense"), de Peter Robinson
2000 : Un fleuve de ténèbres (De Fallois), de Rennie Airth
1999 : Créances de sang (Le Seuil, "Policier"), de Michael Connelly
1998 : Ombres chinoises (Presses de la Cité, "Sang d'encre"), de Frances Fyfield
1997 : Échange mortel (De Fallois), de Stuart Woods
1996 : L'Aliéniste (Presses de la Cité, "Sang d'encre"), de Caleb Carr
1995 : Degré de culpabilité (Albin Michel, "Spécial suspense"), de Richard North Patterson
1994 : Cabale (Calmann-Lévy), de Michael Dibdin
1993 : Le Tableau du maître flamand (Jean-Claude Lattès), de Arturo Pérez-Reverte
1992 : Black Cherry Blues (Rivages, "Thriller"), de James Lee Burke
1991 : Le Silence des agneaux (Albin Michel), de Thomas Harris
1990 : Enquêtes dans le brouillard (Presses de la Cité, "Sang d'encre"), d'Elizabeth George
1989 : Hidden Valley (Rivages, "Thriller"), de Bill Pronzini
1988 : Un certain goût pour la mort (Mazarine), de Phyllis Dorothy James
1988 : La Sorcière de Brooklyn (Albin Michel), de Andrew Vachss
1987 : Là où dansent les morts (Rivages), de Tony Hillerman
1986 : La Loi de la cité (Presses de la Cité, "Sang d'encre"), d'Elmore Leonard
1985 : Trois flics dans un canot (Fleuve noir), de Peter Lovesey
1984 : Le Massacre du Maine (Fleuve noir), de Janwillem Van de Wetering
1983 : Sans bavures (Albin Michel), de Frederick Forsyth
1982 : Le Clou de la saison (Gallimard, "Série noire"), de John Crosby
1981 : Marquises, si vos rivages... (Le Sycomore), de Manuel Vánuel Vásquez Montalban
1980 : La Nuit du renard (Albin Michel, "Spécial suspense"), de Mary Higgins Clark
1979 : Le Rhume (Calmann-Lévy), de Stanislas Lem
1978 : Et le huitième jour... (PAC, "Red label"), de Ellery Queen
1977 : Necropolis (Le Seuil), de Herbert Lieberman
1976 : Docteur Frigo (Fayard), de Eric Ambler
1975 : Le Fil rompu (Opta, "Littérature policière"), de Edward Boyd & Roger Parkes
1974 : Miroir, miroir dis-moi (Denoël, "Sueurs froides"), de Stanley Ellin
1973 : La Poudre aux yeux (Presses de la Cité, "Punch"), de E. V. Cunningham
1972 : Attention les enfants regardent (Hachette, "Thrillers"), de Laird Koenig & Peter L. Dixon
1971 : Crime sans châtiment (Stock), de Anders Bodelsen
1971 : Le Registre (Presses de la Cité, "Mystère"), de Dorothy Uhnak
1970 : La Faille (Stock), d'Antonis Samarakis
1969 : Hier vous tuerez (J'ai lu, "Policier"), de John Dickson Carr
1969 : La Fille du temps (Julliard, "PJ"), de Josephine Tey
1968 : À tous les râteliers (Plon), de Giorgio Scerbanenco
1967 : Comptes à rebours (Stock), de Audrey Erskine
1966 : Berlin memorandum (Presses de la Cité), de Adam Hall
1965 : Frontière belge (Plon), de Nicholas Freeling
1964 : La Tête sur le billot (Gallimard, "Série noire"), de John D. McDonald
1963 : La Fin des fins (Presses de la Cité, "Un mystère"), de Shelly Smith
1962 : Feu vert pour la mort (Presses de la Cité, "Un mystère"), de Susan Blanc
1960 : Le Tricheur de Venise (De Trévise, "Le Cachet"), de Thomas Sterling
1959 : Bourreau, fais ton métier ! (Gallimard, "Série noire"), de Donald Downes
1958 : La Reine des pommes (Gallimard, "Série noire"), de Chester Himes
1957 : Monsieur Ripley (Calmann-Lévy), de Patricia Highsmith
1956 : Peaux de bananes (Gallimard, "Série noire"), de Charles Williams
1956 : Terreur dans la maison (Hachette, "Les Grands romans étrangers"), de Joseph Hayes
1955 : Un mort dans le tunnel (Julliard), de Michael Gilbert
1954 : Un pied dans la tombe (Presses de la Cité, "Un mystère"), de William Irish
1953 : La "Famille" Pied-de-bouc (Gallimard, "Série noire"), de Louis Malley
1953 : L'Homme de nulle part (Ditis, "Detective-club"), de G. Holiday Hall
1952 : Bonnes à tuer (Ditis, "Detective-club"), de Pat MacGerr
1951 : Jeu de massacre (Ditis, "Detective-club"), de Joel Townsley Rogers
1950 : Les Morts ne parlent plus (Presses de la Cité, "Un mystère"), de Martha Albrand
1949 : Puzzle au Mexique (Presses de la Cité, "Un mystère"), de Patrick Quentin
1948 : Le Procès Bellamy (le Portulan, "La Mauvaise chance"), de Frances Noyes Hart

Sélection et palmarès 2011

Les neuf membres* du jury du Grand Prix de la Littérature Policière viennent de délimiter la sélection 2011. Avec Alexandra Schwartzbrod, précédente lauréate française pour Adieu Jérusalem, comme chef d'orchestre ils ont ainsi choisi :

Sélection 2011 :
- Le Signal, de Ron Carlson (Gallmeister)
- Il ne faut pas mourir deux fois, de Francisco Gonzales Ledesma (L'Atalante, "Insomniaques et ferroviaires")
- Cold in Hand, de John Harvey (Rivages, "Thriller")
- Redemption Factory, de Sam Millar (Fayard, "Noir")
- Le Léopard, de Jo Nesbø (Gallimard, "Série noire")
- Brasiers, de Derek Nikitas (Télémaque, "Entailles")
- Tijuana Straits, de Kem Nunn (Sonatine)
- Le Poète de Gaza, de Yishai Sarid (Actes sud, "Actes noirs")
- Les Leçons du mal, de Thomas H. Cook (Le Seuil, "Policiers")
- Avant d'aller dormir, de J. S. Watson (Sonatine)
- Savages, de Don Winslow (Le Masque, "Grands formats")

La délibération se fera le mercredi 21 septembre. À noter que la rédaction de k-libre a lu la grande majorité des livres sélectionnés, et peut ainsi vous affirmer que les choix du Grand Prix de la Littérature Policière sont de bonne facture. L'on constate un équilibre intéressant entre roman policier, noir et thriller sûrement dû aux goûts différents et assumés des membres du jury.

Le jury du Grand Prix de la littérature policière a rendu son verdict le mercredi 21 septembre à la BiLiPo sous la présidence d'Alexandra Schwartzbrod, lauréate 2010, dans la catégorie française pour Adieu Jérusalem.
Difficile a été de débusquer le lauréat dans cette catégorie "Roman étranger". L'Israélien Yishaï Sarid, pour son roman Le Poète de Gaza (Actes sud, "Actes noirs"), l'a emporté de peu devant Francisco Gonzales Ledesma pour Il ne faut pas mourir deux fois (L'Atalante, "Insomniaques et ferroviaires"). Peut-être est-ce dû à l'intérêt que porte Alexandra Schwartzbrod à la Palestine et à Israël qui a fait légèrement pencher la balance du côté d'un des excellents romans au détriment de l'autre.
Cela étant dit, Alexandra Schwartzbrod a passé la main à Dominique Manotti pour la présidence de l'année 2012. Non pas que D.O.A. se soit retiré avec humilité, mais l'auteur avait, lui, déjà été primé à titre personnel, et avait donc déjà eu les honneurs d'une telle présidence.

* Le jury 2011 est constitué de Dominique Choquet, Christine Ferniot, Pierre Lebedel, Alexandra Schwartzbrod, Philip Le Roy, Gérard Meudal, Georges Riében, Jean-Jacques Schléret & Alain Régnault.

Liste des ouvrages lauréats

Le Poète de Gaza

Liste des ouvrages nommés

Le Signal | Il ne faut pas mourir deux fois | Cold in Hand | Le Léopard | Tijuana Straits | Les Leçons du Mal | Savages

Par Julien Védrenne

Pied de page