k-libre - événement

Dans l'amas couturé qui servait de figure à Gaston Labouchère, deux prunelles brillantes attestaient de la malice de l'ancien caporal. Il savait tout, Fend-la-gueule. Il n'avait pas son pareil pour décrypter les gens, il lisait sur les visages comme dans un livre ouvert. Peut-être parce qu'il n'avait plus le sien depuis Verdun.
Julien Heylbroeck - Malheur aux gagnants
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 30 novembre

Contenu

Ma vie des autres (252)

Ma vie des autres (252) Courts récits de 1000 signes. 252 : art en plein air. Je ne descends pas de la voiture. J'ai la rage. Tout ce gâchis me rend folle. J'ai passé deux mois entiers avec Smarty à peindre ces fresques et voilà le résultat ! On s'est décarcassés pour que les quatre murs soient prêts pour le début de l'été. À peine est-on rentrés dans nos frais mais, au moins, on avait la satisfaction de faire plaisir au plus grand nombre. Nos tableaux géants égayaient la route de la plage et attiraient les vacanciers sur l'aire de repos où des commerces de produits locaux les attendaient. Le panorama des animaux de la forêt à la douanier Rousseau est de moi, comme le village de Messanges et l'océan rempli de poissons colorés et d'un sous-marin. Smarty a reproduit et modernisé le Déjeuner sur l'herbe de Renoir en compagnie de surfers en combinaison sous les pins. Il réussit mieux les visages et les mains que moi. Je préfère me cantonner aux bêtes et aux objets. Le quatrième mur, on l'a travaillé à deux. C'est un enchevêtrement d'éléments hétéroclites. J'en parle au passé, la gorge nouée. Des salauds sont venus cette nuit pour coller sur nos œuvres d'art des publicités pour une corrida aquatique avec ânes et vachettes, rigolades garanties !

Mille signes. Autant de preuves de vie adressées à autrui que de caractères dans chaque fiction. Chacun à mille existences et chacun est en miettes. "Ma vie des autres" collecte ces miettes et en fait un chemin de cailloux blancs ou noirs qui mène forcément quelque part.

Jan Thirion
Blog de Jan Thirion
Liens : Jan Thirion
Par La Rédaction



publicité

Pied de page