k-libre - l'équipe

Les secouristes continuent de s'affairer autour de la victime. On entend les mots glaçants, "réa", "pouls", "pupilles aréactives". On sait que c'est la fin. Dans un instant, l'un d'eux prononcera le décès. Les radios crachoteront l'effroyable acronyme. DCD. Trois syllabes lâchées dans le vent. Personne ne s'émouvra quand tombera la sentence.
Nicolas Zeimet - Les Enfants de Lazare
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 26 juin

Pied de page