Robin dans les bois

Tous les assassins laissent des odeurs, même des années plus tard. Celles du vice et de la perversion. Je veux les renifler. Je veux marcher là où il a tué.
Franck Thilliez - Le Syndrome [E]
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 29 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Robin dans les bois

Disparition MAJ vendredi 11 juin 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 9 ans

Prix: 2,5 €

Malika Ferdjoukh
Paris : Gallimard jeunesse/SNCF, février 2010
96 p. ; 19 x 12 cm
ISBN 978-2-07-063076-9
Coll. "Voyage en page", 24

Course poursuite sylvestre

Robin doit prendre un TER avec son petit frère Lucas pour rejoindre la maison de ses grands-parents. Un voyage qui le réjouit jusqu'à ce qu'il croise un garçon de sa classe, Brendan, qui a promis de lui faire la peau. Terrorisé, Robin descend précipitamment avec Lucas sur le quai d'une gare inconnue et déserte en oubliant son sac. Mais il se rend compte très vite que Brendan est à leur poursuite. Il dérobe un vélo et s'enfonce dans la forêt, une forêt qui recèle un autre danger.
Ce roman est plein de surprises : il débute sur le quotidien de Robin dans une classe de collège, terrorisé par Brendan, un élève très en retard qui ne supporte les bons élèves. Parce qu'il a trop bien lu Astérix, Robin décroche la meilleure note en histoire et devient la cible de Brendan. Ensuite, le mystère rebondit de manière inattendue, un méchant en cachant un autre bien plus dangereux.
L'épisode dans les bois est particulièrement inventif, "Pomme Pousse la compote qui fait schuuuss" devenant un moyen de défense plutôt inhabituel.
L'auteure se dit terrifiée par tout ce qui ressemble à une forêt ou un bois depuis qu'elle a vu le film Les Chasses du comte Zaroff. C'est cette peur qu'elle met en scène dans Robin dans les bois, avec une distance pleine d'humour et une écriture vive remplie d'expressions qui feront rire les jeunes lecteurs ; un mélange de genres efficace et séduisant.
Selon le principe de la collection un cahier de jeux permet de prolonger le plaisir de la lecture.

Citation

Avec tout ça j'ai compris une chose : on peut mourir d'un 14 et demi en histoire.

Rédacteur: Patricia Châtel jeudi 10 juin 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page