Le Janitor 3 - Les Revenants de Porto Cervo

À chaque fois qu'elle entreprenait une activité, c'était avec les sourcils froncés et la sueur perlant quasiment au front ; Sadie avait l'obsession des apparences.
Jax Miller - Candyland
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 21 août

Contenu

Bande dessinée - Espionnage

Le Janitor 3 - Les Revenants de Porto Cervo

Religieux - Géopolitique MAJ dimanche 30 mai 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 13,5 €

Yves Sente (scénario), François Boucq (dessin)
Bérengère Marquebreucq (coloriste)
Paris : Dargaud, novembre 2009
48 p. ; illustrations en couleur ; 32 x 24 cm
ISBN 978-2-505-00685-5
Le Janitor, 3

Ce qu'il faut savoir sur la série

Pour sa sécurité, la cité Vaticane a les gardes Suisses. Pour ses petits et grands secrets, elle a mieux : les Janitores, corps de douze agents secrets rompus à toutes sortes de missions spéciales. La série propose de suivre celles de Vince, alias Trias, le nouveau Janitor du Vatican.

Catholique pratiquant, ceinture noire

À Porto Cervo, en Sardaigne, le père Garulla, un prêtre amoureux des oiseaux, qu'il aime observer depuis la haute tour de son église, surprend dans son objectif une curieuse scène à bord d'un yacht amarré au large : deux hommes costumés en tenue médiévale - Croisé contre Sarrazin - se livrent un duel à l'épée, interrompu par l'arrivée d'un hélicoptère. Le plus étonnant pour le père Garulla est de voir un cardinal en descendre... et serrer la main des combattants. Alerté, le Vatican envoie Trias sur place pour en savoir plus sur la présence du cardinal à bord de ce yacht, sur lequel se trouve aussi le cerveau de la manipulation de Davos...
Après une première mission (les deux premiers tomes de la série) qui l'a conduit au cœur de la finance internationale, Trias, alias Vince retrouve le Vatican et une histoire où Yves Sente dévoile un peu le passé de son mystérieux héros. Comme le premier dyptique, ce volume est assez prenant, et l'intérêt majeur et l'originalité perçus dès les débuts de cette série sont toujours bien là : assez éloigné de la branche ésotérisme à la mode dans le thriller, le Janitor est la preuve qu'il est possible d'imaginer des intrigues au cœur du monde religieux sans convoquer force malédictions et signes cabalistiques ré-expliquant le monde à chaque coin de page. Il y a une prise directe avec le monde réel dans cette série, finalement réaliste et dure, pour laquelle le trait de Boucq est parfait. On retrouve là la force du dessinateur de Bouche du diable, un de ses meilleurs albums, dans le même registre. Les auteurs rendent par ailleurs Vince un peu plus humain - après tout, c'est tout de même un homme qui mène une vie faite de mensonge et de violence - en explorant son passé, qui va lui revenir d'un coup à la figure. Suite et fin de cette deuxième mission au prochain volume...

Citation

D'abord un reflet qui vient de l'église, maintenant un curé un peu trop curieux qui fait des photos du bateau
- Et si ce reflet venant de l'église était celui du soleil sur une... lentille d'objectif ?
- Bravo ! Si ça c'est pas du pouvoir de super déduction, je ne m'y connais pas ! Le Saint-Esprit est loin de te négliger en ce moment, toi ! 

Rédacteur: Frédéric Prilleux mardi 25 mai 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page