Le Poisson mouillé

Ma capacité de concentration est si mauvaise que je m'y perds.
Christoffer Carlsson - Nuit blanche à Stockholm
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 18 septembre

Contenu

Roman - Policier

Le Poisson mouillé

Historique MAJ mardi 26 avril 2011

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,5 €

Volker Kutscher
Der nasse Fisch - 2007
Traduit de l'allemand par Magali Girault
Paris : Le Seuil, avril 2010
576 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-02-096259-9
Coll. "Policiers"

Un commissaire dans la tourmente de l'Histoire

Le commissaire Gereon Rath est nouvellement affecté à l'inspection E de Berlin, la police des mœurs de la ville. Les raisons de son affectation, la protection du préfet de police, sont autant d'éléments qui intriguent ses collègues. Il fait équipe avec Tonton, le commissaire Bruno Wolter, qui l'initie aux méthodes berlinoises. Ils sont sur la piste d'auteurs de photographies pornographiques mettant en scène des sosies de personnages célèbres comme Bismarck, Hindenburg, Guillaume II, Mata Hari... Mais, Gereon rêve d'intégrer la section criminelle, celle à laquelle il appartenait à Cologne. Il a loué une chambre chez Elisabeth Behnke. Une nuit, il est réveillé par un homme ivre qui fait irruption, voulant rencontrer Alexis Kardakov. Il réussit à le maîtriser et à le renvoyer. Sa logeuse lui explique qu'Alexis est le précédent locataire. Celui-ci est parti précipitamment le mois dernier, laissant ses affaires, qu'elle a dû mettre à la cave. Le défilé interdit du 1er mai 1929 dégénère. Tous les policiers sont appelés en renfort. Avec Bruno, Gereon se retrouve au cœur d'une fusillade où meurent deux femmes. Ils accompagnent les corps pour l'autopsie afin de déterminer qui de la police ou des émeutiers est responsable de leur mort. C'est dans la salle de dissection que Rath aperçoit le cadavre d'un homme repêché dans un canal. Il était au volant d'une luxueuse voiture, les pieds et les mains écrasés, mort depuis plusieurs heures. Alors que le commissaire de la Brigade criminelle se perd en conjectures sur l'identité du mort, Rath reconnaît le Russe qui s'est introduit chez lui. Il voit l'occasion inespérée de faire ses preuves, de servir le coupable sur un plateau prouvant, ainsi, que sa place est au sein de la section criminelle. Mais ce Russe n'est que le maillon insignifiant d'une vaste affaire. Rath, peut-il mener seul une telle enquête et surtout... rester en vie ?

Volker Kutscher situe son roman à Berlin, à une période charnière entre la stabilisation du régime démocratique mis en place en 1919 et son effondrement prochain, (en 1933) laissant la place à l'ascension d'Hitler. La République de Weimar est attaquée tant par le KPD, sous dominance totale du Parti Communiste de l'Union soviétique, que par le parti nazi qui commence à s'organiser. Volker Kutscher utilise, avec habilité, les événements consécutifs à l'interdiction de la manifestation du 1er mai, les débordements tant de la part des communistes que de la police. Il place son héros, un policier chevronné, dans un contexte nouveau. Celui-ci découvre une atmosphère bien différente de celle à laquelle il était habitué dans sa précédente affectation. Sur les pas du héros, l'auteur reconstitue avec brio la vie nocturne de la capitale, les lieux de plaisir, les trafics et l'organisation du banditisme. Il donne une vision réaliste de la situation politique à travers des groupes d'influence comme les russes émigrés après la Révolution d'Octobre, les militaires revanchards...
Par le biais des enquêtes de Gereon Rath, par le jeu des rencontres, Volker Kutscher élabore une galerie de personnages, construits avec précision et pertinence, et les suit dans des parcours erratiques, à la recherche d'une vérité, la poursuite d'un idéal ou la satisfaction d'une ambition. Il conçoit une intrigue habilement tortueuse, mettant en scène des classiques de l'intrigue policière avec un angle novateur. Il brosse un tableau de la police allemande de l'époque, balaie presque tous les champs de ses intervention, mettant en lumière la guerre des services, les rivalités entre individus et, par extension, les contradictions d'une société. Avec Gereon Rath, l'auteur crée un personnage fascinant, ambitieux, qui tient compte des ordres et de la hiérarchie quand cela le sert et qui n'hésite pas à franchir la frontière entre l'ordre et la délinquance.Le Poisson mouillé (expression qui désigne une affaire non élucidée) propose une intrigue ciselée, au tempo énergique, servie par la mise en place d'une brillante étude de mœurs basée sur un considérable travail d'historien.


On en parle : La Tête en noir n°147 |Alibis n°35

Nominations :
Grand prix de la littérature policière - roman étranger 2010

Citation

Mais ce n'est pas facile d'y entrer, les hommes de Gennat sont triés sur le volet. Pour en faire partie, il faut que tu décroches le gros lot. Un sacré gros lot. Un empereur en train de baiser, ça ne suffit pas.

Rédacteur: Serge Perraud mardi 06 avril 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page