Fakirs

- Ceux sont des boniments dignes d'un Irlandais. - Sûrement pas ! L'Irlandais en moi est faible. L'Espagnol, lui, est fort !
Edward Killy - À l'ouest du Pecos
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

On se souvient du nom des assassins
Dans l'un de ses premiers textes policiers, Léo Malet impliquait dans son intrigue une recherche auto...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 28 mars

Contenu

Roman - Policier

Fakirs

Procédure MAJ mercredi 24 mars 2010

Polar piquant

En disgrâce du 36 quai des orfèvres, le lieutenant Guérin est en exil à la brigade des Suicides. Brigades, le mot est fort, disons qu'il est seul, avec un assistant, l'élève officier Lambert, une bien curieuse nature, pourrait-on dire par euphémisme… Ils se partagent un bureau minable et des affaires sordides, dans une bien étrange relation : "un chien et un maître qui n'avait plus besoin de laisse", ça, c'est pour le côté ville. Côté champs, John Nichols, franco-américain de trente-trois ans, installé dans un tipi depuis six mois, retour aux sources, assez étroitement surveillé par les RG quand même car, hein, ce genre de comportements… Nichols, va voir les flics débarquer – avec appréhension – chez lui : son ami Alan Mustgrave est décédé pendant un de ces shows si particulier. John va tout lâcher et monter à Paris… "Je veux juste comprendre"… C'est souvent ce genre d'entêtement qui amène les gens à leur perte, et Nichols va en faire les frais, et croiser la route de Guérin et son acolyte…
Cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu un nouvel auteur dans la collection noire de Viviane Hamy et Antonin Varenne ne dépareille pas chez "Chemins nocturnes". Il y a peut-être un peu trop de folklore (le personnage de Bunker par exemple) serait-on tenté de dire, mais cela permet de faire passer le noir (les exactions en Irak) de certains passages. Les personnages sont bien trouvés et travaillés (pas facile de s'en tirer avec des Guérin and Co), la relation Nichols/Mustgrave et la tranche de vie qui l'accompagne avec leurs vie se dévoilant est toute en finesse. C'est du bel ouvrage, beau roman… On attend la suite.


On en parle : 813 n°105

Récompenses :
Prix du meilleur polar des lecteurs de Points 2010

Nominations :
Prix Nouvel Obs BibliObs du roman noir français 2010
Prix des Lecteurs Quais du Polar 2010
Grand Prix des Lectrices de "Elle" Policier 2010
Prix "Saint-Maur en poche" catégorie polar 2011

Citation

Quand il prenait la peine de séduire quelqu'un, Alan devenait un monstre.

Rédacteur: Christophe Dupuis mardi 23 mars 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page