Ne me remerciez pas !

Si on croit en la liberté, il faut agir pour la défendre. Peu importe le prix ! Sinon, on se renie.
Irvin Kershner - Raid sur Entebbe
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 28 février

Contenu

Roman - Policier

Ne me remerciez pas !

Assassinat - Procédure - Scientifique MAJ mercredi 29 novembre 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 9,9 €

Martial Caroff
Paris : Fayard, novembre 2023
288 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-213-72655-7
Coll. "Policier"

Fleuve intranquille de la recherche

Jacques Gaubert est chercheur en géologie, professeur, directeur de thèses et, semble-t-il, très apprécié de ses étudiants. Aussi, lorsqu'il meurt en plein cours, il y a un peu de désarroi. Les choses se compliquent lorsque l'on découvre qu'il a été empoisonné et c'est une équipe de policiers de la brigade criminelle du 36 qui vient mener l'enquête, sans se rendre compte qu'il peut y avoir des meurtriers intellectuels et que les haines dans le milieu des plantes et des diatomées (des algues qui existent un peu dans la nature ou sont devenues fossiles et qui servent pour simplifier pour les études en géologie) sont presque aussi dangereuses que les parts de marché dans le milieu de la drogue. Mais à peine les investigations ont-elles commencé que les écueils surgissent : de nombreux suspects apparaissent qui ont tous des mobiles mais pas forcément d'alibis, des mobiles qui se révèlent régulièrement par suite de documents ou de remarques entendues, laissant découvrir un professeur beaucoup moins sympathique que les débuts de l'enquête ne le laissaient supposer. À chaque fois qu'une piste s'ouvre en en clôturant une autre, ce ne sont que des murs d'un labyrinthe qui amèneraient à une autre impasse.

Ne me remerciez pas ! de Martial Caroff a obtenu le Prix du Quai des Orfèvres qui récompense aussi, souvent, un roman mettant en scène des policiers et les complexités de leur métier, les fausses pistes, les alibis à décortiquer, les révélations des médecins légistes, bref tout ce qui a plus trait au côté technique qu'aux envolées lyriques. Ce roman en est une parfaite illustration à l'instar de nombreuses séries policières du moment où chaque témoin laisse des indices qui aiguille vers une autre piste, où les mensonges des uns et des autres ne cachent pas la vérité centrale du meurtre, mais leurs propres turpitudes. Martial Caroff depuis des années offre des romans liés à l'imaginaire - des polars, des récits plus fantastiques ou de science-fiction. Il est lui-même universitaire et peut-être que certains de ses collègues auront des sueurs froides en se reconnaissant dans le roman. Toujours est-il que son histoire est bâtie sur une construction rigoureuse, où chaque élément en entraine un autre et nous éloigne de la vérité (car le tueur est très fort et l'on espérerait presque, comme pour Will le coyote, qu'il s'en sorte au final). Toutefois, cette construction ne se fait pas au détriment des personnages, dessinés avec soin et qui ne sont pas uniquement des silhouettes. Ce dernier titre, très bon cru pour le prix, est une nouvelle facette d'un auteur intéressant et à suivre.

Citation

Il tenta de marmonner encore une phrase ou deux, où s'embrouillaient les mots et les idées, puis il lâcha sa baguette et, avant de s'effondrer dans un vomissement, il posa distinctement ces deux questions ahurissantes : c'est quoi... des diatomites ? Puis Qui êtes-vous ?

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 29 novembre 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page