L'Architecte de la vengeance

Nous ne sommes pas égaux, Dug ! Je me demande ce qui rend les Blancs tellement méchants... T'es-tu déjà approché d'un Blanc assez près pour qu'il te renifle ? Ils disent que nous puons ! Tu n'as pas compris qu'ils veulent te tuer à petit feu pour leur simple plaisir ?
Pascal Bresson & René Follet - Plus fort que la haine
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 16 août

Contenu

Roman - Noir

L'Architecte de la vengeance

Fantastique - Social - Révolution MAJ dimanche 29 mai 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17,9 €

Tochi Onyebuchi
Riot Baby - 2020
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Anne-Sylvie Homassel
Paris : Albin Michel, mars 2022
186 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-226-46145-2
Coll. "Imaginaire"

Start the Riot!

Enfant des émeutes, Kev est né en plein cœur de l'embrasement de Los Angeles causées par les brutalités policières dont a été victime Rodney King. Il grandit dans le Bronx, auprès de sa mère célibataire et de sa grande sœur Ella. Une vie qui pourrait être celle de toutes les familles noires pauvres soumises à l'arbitraire d'une société qui a oublié la solidarité. Sauf qu'Ella a des pouvoirs, qu'elle peut voir le futur des gens, brûler des choses, détruire... Lorsque Kev se retrouve en prison, coupable d'avoir été noir, Ella réalise qu'à eux deux, ils peuvent engendrer une révolution.
Auteur américain d'origine nigériane avec derrière lui une poignée de romans S.-F. young adult, Tochi Onyebuchi est également juriste dans le civil, spécialisé dans les droits civiques. Une carrière qui irrigue profondément L'Architecte de la Vengeance (Riot Baby en VO, ce qui est bien plus parlant), son premier roman adulte, lauréat du World Fantasy Award, mais aussi finaliste d'une impressionnante liste de prix parmi lesquels les Hugo, Locus, Nebula et celui du NAACP. Un éclectisme qui tient au cœur même du roman, qui démarre comme un roman social, avant de virer au fantastique, puis à la dystopie policière. À travers les destins d'Ella et Kev, protagonistes attachants et soudés, Kev empêchant sa sœur aînée de se faire mal avec ses pouvoirs tandis qu'elle prend soin de lui alors que la prison l'étouffe, Tochi Onyebuchi dresse un réquisitoire inquiétant quant à l'ampleur des brutalités policières et à la profonde fracture raciale divisant les États-Unis. Condamné pour rien, Kev, l'enfant sage, le bon élève, devient le témoin de toutes ces vies brisées, jusqu'à sa libération dans un monde orwellien où il se retrouve à devoir construire les outils de sa propre oppression.
Roman de colère, engendré et alimenté par la succession apparemment sans fin des violences policières du monde réel, L'Architecte de la vengeance, longue novella plutôt que roman, augmenté ici de deux articles incisifs, peut dérouter par sa construction, par ses glissements pas toujours évidents d'un registre à l'autre, et par des références à l'actualité des États-Unis pas forcément perceptible ici. Mais ces petites réserves mises à part, Tochi Onyebuchi nous offre une vision forte d'un pays malade, qu'une seule petite étincelle suffirait à embraser. Celle-ci viendra-t-elle plutôt d'un trop plein de colère et d'impuissance ou bien de l'amour entre un frère et sa sœur ?

Citation

Loin des yeux loin de la haine. Ne me ramène pas dehors.

Rédacteur: Jean-François Micard dimanche 29 mai 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page