Stockholm noir, l'argent facile

Je voulais parler calmement de mon problème, et cela sans l'aide d'un avocat.
Allan Dwan - Quatre étranges cavaliers
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 18 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Stockholm noir, l'argent facile

Hard boiled - Drogue MAJ dimanche 02 mai 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 8,1 €

Jens Lapidus
Snabba cash, hatet drivet jakt - 2009
Traduit du suédois par Lucille Clauss, Max Stadler
Paris : Pocket, juin 2009
725 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-266-19372-6
Coll. "Thriller", 14085

Cantique de la racaille

C'est l'histoire de trois hommes et d'un trafic de cocaïne. Tout d'abord, il y a Jorge, petit dealer qui a pris quelques années au trou sans broncher. Comme il n'a pas l'intention d'y moisir, il prépare son évasion qui réussit et demeure spectaculaire. C'est qu'il court le gredin ! Et il n'est pas le seul. Il y a aussi JW, étudiant d'extraction modeste qui rêve de fringues de marques, de belles voitures et qui est prêt à tout pour gagner sa place au soleil comme ses potes, issus de la jeunesse dorée stockholmoise. Et puis le serbe Mrado, le tough guy tout en muscles, aguerri à la bagarre avec ou sans arme, qui se bat également pour conserver son droit de visite à sa fille. On se dit que chacun ne doute de rien, sûr de son bon droit. Il y a de la naïveté dans l'air, de l'insouciance.

Ces trois-là se connaissent ou non, mais on sent bien qu'ils vont finir par se croiser à un moment donné du récit. Ou plutôt au cours de cette course poursuite. Car ça va à cent à l'heure, ça cogne, ça deale, ça tire, ça n'a pas froid aux yeux ! Et Jens Lapidus nous entraîne à leur suite et on espère leur réussite car c'est mené à ce train d'enfer où les limites n'existent plus, où l'argent est facile et pourquoi pas ? On est loin des vastes étendues suédoises, de l'enquête pas à pas à la Wallander. Car l'auteur privilégie le récit des péripéties de ses protagonistes plutôt que l'enquête qui apparaît en filigrane en parcourant les comptes-rendus consignés par la police. Comme ça, on ne sait pas ce qui va leur tomber dessus mais on peut s'attendre à de l'action.
Vite le deuxième volet de cette trilogie et même le troisième qu'on les dévore d'un coup ! Nous aussi on y a droit !

Citation

Mrado avait réfléchi. Était blindé d'idées. Perspective à vol d'oiseau. Large perspective. Perspective d'avenir. Projets. Visée d'expansion.

Rédacteur: Axelle Simon dimanche 03 janvier 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page