Nos secrets jamais

En son temps, M. Vanioukhine a dû être un enquêteur valable, mais ses talents appartiennent au passé.
Boris Akounine - La Prisonnière de la tour
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 09 août

Contenu

Roman - Noir

Nos secrets jamais

Social - Artistique - Rural MAJ mercredi 08 juillet 2020

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Cyril Herry
Paris : Le Seuil, février 2020
230 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-02-144231-1
Coll. "Cadre noir"

Photo de famille

Jeune photographe, Elona hérite d'une maison familiale dont elle ignorait l'existence de la part d'une grand-mère qu'elle pensait morte avant sa naissance. Elle arrive dans un village qu'elle ne connaît pas à la recherche de sa propre histoire, une histoire que sa famille lui a soigneusement cachée durant toute son enfance, pour découvrir dans le cimetière la propre tombe de sa mère, prétendument morte avant sa naissance. Déterminée à en savoir plus, elle plongera dans les tréfonds des générations qui l'ont précédé, quitte à révéler un passé qu'il aurait mieux valu taire.
Alors que Scalp , précédent roman de Cyril Herry, entraînait un jeune garçon à la recherche de son vrai père, c'est à une quête des origines, plus sombre, qu'il se livre dans Nos secrets jamais, sans renoncer pour autant à creuser la manière dont le poids du passé, et les péchés des aînés, influencent le quotidien. Pour Elona, personnage fragile, cela prend la forme d'une immersion dans un monde de mensonges et de silences, de vérités tues ou déformées. D'une grand-mère tour à tour victime, bourreau ou monstre. D'une mère mutique, froide, dissimulatrice, et d'elle-même, si peu sûre de sa place. Remontant patiemment, génération après génération, l'écheveau des destins de sa famille, elle exhumera toutes les exactions qui gangrènent dans nombre de romans contemporains les villages ruraux isolés. Procédant par petites touches, par instantanés, Cyril Herry tire pleinement parti, dans Nos secrets jamais, de sa passion pour la photographie. Son héroïne est photographe, et c'est par l'objectif de l'appareil qu'elle appréhende le monde. Visages, lieux, indices, situations, tout dans ce roman tourne autour du regard, de l'image qu'on fixe et qu'on laisse, de ce qu'elle révèle de chacun. Il y plane également un fantastique diffus, mais qui lui aussi relève de l'image, de l'empreinte du temps fixé comme sur un daguerréotype, à la fois fidèle et peuplé de fantômes. Davantage récit mythologique de l'intime, au sens des mythes et légendes que chaque famille construit, que polar traditionnel, Nos secrets jamais est le beau portrait d'une famille, forcément dysfonctionnelle, unie par delà la mort le temps d'une dernière photo.

Citation

'Ta grand-mère est décédée, avait ajouté sa mère. Quelque temps après ta naissance. Je ne suis pas allée à l'enterrement.' Le mensonge s'était fait un nid dans l'esprit d'Elona, jusqu'à ce qu'un courrier le trahisse fin décembre, l'informant qu'elle héritait de l'ensemble des biens de l'arbre.
Par la suite elle s'était répété de temps en temps ces mots que sa mère avait prononcés à l'issue du court récit : 'Il n'y a rien d'autre à dire de ta grand-mère. Oublie le passé, occupe-toi de ton futur.'

Rédacteur: Jean-François Micard mercredi 08 juillet 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page