Resurrection Bay

Les coups se succédaient, parfois forts, parfois non. Il frappait là où il pouvait, dans le ventre, au thorax, sur les jambes, dérangé par les mouvements du camion.
Paola Barbato - À mains nues
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 15 juillet

Contenu

Roman - Policier

Resurrection Bay

Braquage/Cambriolage - Corruption - Urbain MAJ mercredi 20 mai 2020

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Emma Viskic
Resurrection Bay - 2015
Traduit de l'anglais (Australie) par Charles Bonnot
Paris : Le Seuil, février 2020
314 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-02-141786-9
Coll. "Cadre noir"

Cambriolages en réseaux corrompus

Caleb Zelic est un nouveau détective privé ans la sphère du polar, qui nous arrive d'Australie. Comme il lui fallait bien une particularité par rapport aux autres détectives des littératures policières, il est sourd et a du mal à l'accepter, ce qui peut parfois compliquer ses enquêtes. Dans Resurrection Bay, d'Emma Viskic, il travaille sur une entreprise qui a été cambriolée deux fois, à quelques semaines d'intervalle. Il a comme associée Frankie, une ex-policière qui a eu un problème d'addiction à l'alcool, mais qui remonte la pente. Ensemble, ils tentent de savoir qui est derrière ce cambriolage mais, coincé devant des pistes qui n'aboutissent pas forcément, ils ont demandé un coup de main à Gary, un policier intègre. Or ce dernier laisse un message sur le téléphone de Caleb, lui conseillant de se méfier d'un certain Scott. Lorsque Caleb arrive chez Gary pour avoir de plus amples informations, il ne découvre qu'un cadavre. De plus, parmi les policiers chargés de l'enquête, il repère un inspecteur qu'ils reverra après dans des circonstances plus troubles. Caleb comprend surtout que le réseau des cambrioleurs cache peut-être d'autres choses et que surtout des policiers corrompus aimeraient bien lui faire la peau. Pourtant, il ne sait rien... Ou alors aurait-il reçu des informations de Gary sans les comprendre ? Lorsque truands et flics corrompus commencent à liquider les témoins et s'en prennent aux familles, Caleb Zelic va devoir essayer de se débrouiller seul.
On a rarement des auteurs de polar australiens sous nos contrées. Avec Resurrection Bay, roman qui ressemble fort au premier volume d'une série, c'est une nouvelle pierre de l'édifice qui se constitue autour d'un livre de forme classique avec un détective qui doit courir après la vérité, tout en protégeant ses proches, et que truands et policiers se tiennent la main. S'y ajoute le fait que l'intrigue est racontée sous une forme elle aussi très classique. Elle avance au fil des interrogatoires, des bagarres et des poursuites. Le récit est cependant bien monté et conserve l'attention. Centré sur la ville ou les banlieues, et sur une atmosphère "occidentalisée" plutôt que sur les grands espaces désertiques et les aborigènes, Resurrection Bay se déroule avec soin, sans surprise, mais avec qualité et maitrise. Une bonne variation dans le genre.

Citation

Le pâle soleil de Melbourne l'éblouit. La voix de la femme lui parvenait en un vague bourdonnement, mais il ne lui prêtait pas attention et contemplait la rue. Elle n'avait pas changé : une rangée de maisons anonymes, un trampoline sur la pelouse, un petit chien qui jouait derrière dans le jardin.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 20 mai 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page