Pas d'orchidées pour Miss Blandish

Depuis des siècles, nous avons laissé la lecture du Coran aux mains des hommes, c'est pourquoi celle-ci est défavorable aux femmes. Il est temps pour nous de nous emparer des textes.
Naïri Nahapetian - Qui a tué l’ayatollah Kanuni ?
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 18 novembre

Contenu

Roman - Noir

Pas d'orchidées pour Miss Blandish

Braquage/Cambriolage - Enlèvement MAJ dimanche 13 décembre 2009

Note accordée au livre: 6 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 6,5 €

James Hadley Chase
No Orchids For Miss Blandish - 1939
Traduit de l'anglais par Noël Chassériau
Paris : Folio, avril 2007
292 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-07-034258-7
Coll. "Policier", 461

Les pères gâtent trop leurs enfants

Miss Blandish pour ses vingt-quatre ans reçoit de son père un magnifique collier de diamants qui attire la convoitise de loufiats de seconde zone menés par Riley. Sur une route déserte, ils coincent sa voiture, tuent malencontreusement son fiancé, et finissent par la kidnapper dans l'idée d'une demande de rançon. C'est alors qu'ils croisent la bande de M'man Grisson et de son redoutable fils, Slim, maniaque adepte du couteau. Aucun n'en réchappera. La police piétine car elle recherche Riley. La rançon est versée mais Slim est amoureux fou de la môme Blandish et M'man Grisson doit se résoudra à la laisser vivante. Le million de dollars récupéré est investi dans un club sélect aux allures de Fort Knox, Le Paradise Club. À l'étage, une des chambres, verrouillée de l'extérieur, abrite Miss Blandish, droguée par le bon Doc Williams, séquestrée, adulée et violée à répétition par un Slim menaçant dès qu'un gars de la bande objecte que Miss Blandish vivante est une épée de Damoclès planant au-dessus de chacun. M'man Grisson le sait mais elle n'y peut rien : elle a une indicible peur de son fils. Pendant ce temps, Blandish père a chargé Fenner, un ancien journaliste devenu détective privé, de retrouver les ravisseurs-assassins de sa fille. Pour lui, il ne fait aucun doute qu'elle est morte. "Les gangs qui font faillite, c'est plus souvent à cause d'une greluche que de la flicaille" avait énoncé doctement M'man Grisson. Eh bien c'est Anna Borg, la régulière de Riley devenue régulière d'Eddie Schultz de la Grisson team qui va être à l'origine de la chute du gang dans un final sanglant en deux temps.
Pas d'orchidées pour Miss Blandish est le premier roman de Jame Hadley Chase, un courtier en librairie britannique, écrit en 1939 et en six semaines selon la légende. Transposé aux États-Unis dans un monde de gangsters où l'hémoglobine coule à flot, JHC nous propose alors une véritable descente aux enfers hallucinée, revisitant la mythologie grecque. Miss Blandish est la dryade Eurydice recherchée par Orphée (Fenner), mais ici, c'est elle qui se retournera sur son passé dans l'Enfer pour mieux se changer en statue de sel. Un roman rythmé et violent, qui ne donne pas envie d'offrir de collier à sa fille...


On en parle : 813 n°108

Citation

Les gangs qui font faillite, c'est plus souvent à cause d'une greluche que de la flicaille.

Rédacteur: Julien Védrenne samedi 12 décembre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page