Viens mourir avec moi

Nicky s'était toujours dit que Gil serait du genre à s'excuser le jour où il serait renversé par une voiture.
Richard Montanari - 300 mots
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 décembre

Contenu

Roman - Policier

Viens mourir avec moi

Tueur en série - Procédure MAJ dimanche 29 octobre 2017

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,5 €

Karen Sander
Schwesterlein, komm stirb mit mir - 2013
Traduit de l'allemand par Dominique Autrand
Paris : Albin Michel, mai 2017
388 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-226-32268-5
Coll. "Spécial suspense"

Comment dit-on tueur en série en allemand ?

Liz Montario est profileuse, et lorsqu'elle reçoit comme message "Trouve-moi avant que je te trouve" elle sent bien la menace surtout qu'elle vient d'être contactée par le commissaire Stadler pour l'aider dans la recherche d'un éventuel tueur en série. N'importe qui aurait cru en lisant ce message qu'il s'agissait simplement d'une comptine enfantine pour un jeu de cache-cache mais, bien entendu, quand derrière l'histoire il y a un tueur en série c'est beaucoup plus complexe. Complexe, certes, mais cela reste quand même centré autour d'un tueur en série un peu joueur, et il va y avoir du jeu de piste, des révélations par énigmes et une volonté de tromper son monde. Ce que semble redouter la profileuse va pourtant arriver : plus elle s'approche d'une solution, plus les victimes se trouvent dans son cercle intime. L'inquiètude augmente et l'oblige à se replonger dans une vieille affaire familiale car son frère a été en son temps accusé de meurtres horribles avant d'être interné et de mourir dans l'incendie de son asile. L'un de ses camarades de chambrée pourrait faire un coupable idéal, d'autant plus qu'il a hérité d'une somme confortable qui lui permettrait de mener sa vie d'assassin tranquillement.
Voici donc la version allemande des alliances entre un policier servi par une équipe qui ne croit pas beaucoup aux vertus des profileurs, et de sa rencontre justement avec une profileuse. Cela devient encore plus compliqué quand il patauge un peu dans son enquête, que l'une de ses adjointes aimerait coucher avec lui, et qu'il a des doutes sur les implications réelles de sa profileuse dans l'enquête car après tout tout il existe des liens avec son frère... Le récit est construit de manière très classique, avec des chapitres alternés entre la profileuse et le commissaire et des "interventions" centrées sur le tueur en série qui mène la danse avec toujours une longueur d'avance. Du coup, le suspense est bien mené, la tension progresse de manière assez prenante, si bien que la résolution finale apparaît plus en demi-teinte comme assez faible au regard de la montée dramatique et que le lecteur attentif se doutait bien qu'il y aurait quelque renversement de situation dans cette histoire d'incendie et de frère. Mais, en tout cas, le récit est bien mené et, même si l'intrigue est classique et les personnages assez convenus, y compris dans leurs fêlures, les débuts de ce duo (car tout laisse envisager qu'il y aura une suite) sont assez sympathiques.

Citation

Il était impossible de déterminer s'il l'avait aussi frappée au ventre, car cette zone de son corps n'était plus qu'une large plaie béante.

Rédacteur: Laurent Greusard dimanche 29 octobre 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page