Notre petit secret

Lorsqu'il eut terminé, l'albinos grimaça un sourire suffisant.
Dan Brown - Da Vinci Code
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Notre petit secret

Psychologique - Social - Disparition - Domestique MAJ vendredi 20 octobre 2017

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,95 €

Roz Nay
Our Little Secret - 2017
Traduit de l'anglais par Vincent Guilluy
Paris : Hugo, mai 2017
270 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-7556-3341-2
Coll. "Thriller"

Amours compliquées

Tout le monde sait que l'amour n'est pas simple. C'est déjà une chose compliquée à gérer entre deux personnes, et ça l'est encore plus lorsque l'on est adolescent. Pour Angela, c'est encore plus complexe car il y a régulièrement quelqu'un autour du couple qu'elle commence à former avec H.P. Un ami particulièrement encombrant, qui pousse même la gentillesse jusqu'à accompagner l'amoureux lorsqu'il rejoint sa copine partie faire des études en Angleterre. C'est un Anglais, riche, amoureux transi d'Angela, incapable de se décider à lui avouer sa passion. Enfin, débarque Saskia, une exubérante Australienne, qui s'immisce dans leur vie et va prendre le cœur de H.P. Angela se retrouve donc à devenir la meilleure amie de Saskia et la marraine de son enfant ! Quant à l'ami encombrant, il est toujours là autour à rôder. Mais il faut bien que le drame éclate, et lorsque Saskia disparaît, sans laisser de traces, la police se met à chercher ce que peut bien cacher Angela, accusée par H.P. de savoir, forcément, quelque chose...
Le roman commence donc et va développer le récit autobiographique depuis son adolescence d'Angela en même temps que sa volonté de prouver son innocence. Notre petit secret multiplie donc les désarrois amoureux, c'est une suite d'éducations sentimentales qui ne marchent pas ou fonctionnent de manière étrange. Nous suivons de loin ces personnages qui s'aiment mais ne peuvent se le dire, ces allers-retours entre différentes amours. Autant portés par la passion que ballottés par les événements, ces êtres qui sont incapables de rompre les ponts et s'enferrent dans des relations malsaines (demander à son ex d'être la marraine de son enfant, passer ses weekends avec un amoureux transi et dormir avec lui en ami, héberger son ex dans la maison familiale sont autant d'exemples croisés dans le roman). Le lecteur n'arrive pas bien à saisir si Roz Nay se moque de ses personnages ou les regarde d'un air d'entomologiste. Quelques moments sont intéressants comme la rencontre entre Angela et les parents de son ami anglais, la volonté de l'héroïne d'être une bonne marraine, mais l'ensemble vaut surtout par la description d'une femme qui a cru en un bel amour, mais sera constamment déçue, s'accrochera en vain, face à des hommes patauds et lourds. Le récit, long monologue de la suspecte durant son interrogatoire, raconte bien l'histoire mais n'a malheureusement pas la densité d'un Garde à vue.

Citation

J'ai dépassé le cercle carbonisé du vieux feu, noirci par des générations d'élèves de terminale que je ne connaissais plus, j'ai progressé sur les planches qui s'avançaient sur l'eau. J'avais les jambes raides, les articulations bloquées. Des clous rouillés dépassaient du bois, de son grain fibreux, farineux, humide.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 20 octobre 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page