Charlie

Il n'avait rien fait de mal. Il en était absolument convaincu. Il y en avait d'autres, bien pires que lui, qui avaient fait bien pire que lui, et qui s'en tiraient sans une égratignure.
Martyn Waites - La Chambre blanche
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

On se souvient du nom des assassins
Dans l'un de ses premiers textes policiers, Léo Malet impliquait dans son intrigue une recherche auto...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 20 août

Contenu

Roman - Thriller

Charlie

Fantastique - Tueur à gages - Scientifique - Complot MAJ lundi 12 juin 2017

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 14,5 €

Stephen King
Firestarter - 1980
Traduit de l'anglais (États-Unis) par F.-M. Lennox
Paris : Retrouvées, mars 2017
590 p. ; 21 x 16 cm
ISBN 978-2-36559-174-4
Coll. "Lire en grand"

Allumez le feu

C'est entre autres avec ce roman que Stephen King a commencé sa carrière d'écrivain de best-sellers. Et ça a même été une reconnaissance avec le film éponyme de Mark L. Lester avec Drew Barrymore qui en a été tiré en 1984, année de la publication inédite du roman en France chez Albin Michel. Le résumé en est simple : suite à une expérience scientifique, un couple a donné naissance à une jeune fille dotée de pouvoirs importants. Elle est notamment capable de faire prendre feu aux objets et aux gens qui l'entourent. Du coup, l'agence chargée des expérimentations entend récupérer la jeune fille. Une course poursuite se lance sur le territoire américain.
Charlie montre toute l'efficacité de Stephen King avec réalisme, sens du détail, émotions ressenties (de manière peut-être un peu faciles) et méchants vraiment méchants. Mais le romancier montre aussi, dès les années 1980, qu'une partie de la population américaine est très méfiante vis-à-vis de ses institutions. Les services spéciaux américains s'apparentent à une hydre digne des pires régimes totalitaires, et sont représentés par un tueur qui se régale d'avance d'écrabouiller une petite fille de huit ans. On retrouve également des agents capables de tirer sur un vieil homme qui tente de s'interposer, et des communicants transformant la vérité en une bouillie pour journalistes. Le récit est construit de manière rapide, comme autant de scènes longues présentant la fuite, la découverte d'un havre de quelques semaines, puis l'arrestation et le contrôle des personnages dans une caserne secrète.
Stephen King en est alors au début de sa carrière et il ne maitrise pas encore totalement l'art du suspense. S'il réussit à nous présenter le père essayant de contrôler sa fille en lui expliquant qu'elle ne doit pas "succomber" à l'utilisation de ses pouvoirs, il a un peu plus de mal à faire monter l'angoisse de la poursuite. Charlie révèle qu'il s'intéresse déjà aux enfants, aux pouvoirs suprahumains, aux enjeux de politique et de contrôle, aux "innocents" pourchassés. Jalon important de son œuvre, Charlie propose une lecture agréable, rapide et rondement menée.

NdR - Ce roman est publié en grands caractères pour personnes mal-voyantes.

Citation

Une certitude brutale s'imposa à lui : c'était là que les types de la voiture verte allaient agir. Ils essayeraient de les prendre vivants, bien sûr, mais à la moindre difficulté...

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 12 juin 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page