Parfois le loup

Il se réveillait tôt avec toujours des idées sombres et des questions sans cesse nouvelles. Elles mûrissaient dans la nuit et l'arrachaient du sommeil. Chaque matin, il lui fallait réinventer sa vie. Quelques étirements, un bon litre de café noir, des bisous à ses enfants, un baiser à sa femme. Et une bonne gorgée de whisky en arrivant au boulot !
Philippe Georget - Méfaits d'hiver
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 juillet

Contenu

Roman - Noir

Parfois le loup

Braquage/Cambriolage - Assassinat - Rural MAJ lundi 26 septembre 2016

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,5 €

Urban Waite
Sometimes The Wolf - 2014
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Céline Schwaller
Arles : Actes Sud, avril 2016
346 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-330-06065-7
Coll. "Actes Noirs"

Loup, y es-tu ?

Au cours de cette histoire concoctée par l'écrivain américain Urban Waite revient un loup, l'un des derniers, peut-être le dernier. Seul, il a même du mal à chasser en meute et si l'on a repéré ses traces c'est parce qu'il déchiquette les animaux pris au piège, coincés dans des barbelés ou tués en traversant la route. Le lecteur établira s'il le désire le parallèle entre cet animal et les personnages de ce roman. Tout d'abord, Patrick Drake, ancien shérif local qui a fait des écarts avec la loi et s'est retrouvé en prison. Douze ans ont passé lorsqu'il sort et que son fils l'accueille, mais à peine est-il arrivé dans son village natal que les ennuis commencent à pleuvoir. Un agent du FBI le surveille car il pense qu'il a caché avant d'être arrêté un magot. Et la découverte de ce magot permettrait de l'inculper pour un double meurtre. Tout l'accusait mais aucune preuve n'avait pu être avancée. Les ennuis s'additionnent lorsque deux prisonniers, camarades de cellule de Patrick Drake, s'évadent et viennent hanter le village car eux aussi veulent leur part du magot. Tout se complique encore car le fils de Patrick Drake est le nouveau shérif adjoint dont le supérieur hiérarchique a été un ami de son père (et peut-être son complice dans cette histoire d'assassinats il y a douze ans). Lorsque les évadés kidnappent sa femme et menacent le grand-père, c'est l'instinct qui revient, comme si le loup solitaire retrouvait sa meute...
Urban Waite est un auteur particulier car il est surtout passionné par les relations entre les hommes, et le rapport à la nature omniprésente, à cette animalité qui sommeille en nous. Les scènes d'action sont souvent escamotées, racontées de loin par un dialogue ou même parfois à déduire de l'avancée de l'intrigue. Car le récit alterne les personnages mais ne revient pas forcément en arrière. Ce qui s'est passé avec le père pendant que l'auteur nous emmenait sur les pas du fils disparaît de la narration. C'est au départ un peu déstabilisant, donnant l'impression d'avoir sauté un chapitre, mais très vite on se laisse emporter par le don stylistique de l'auteur qui nous fait vivre avec les personnages, leurs angoisses, leurs rêves, et nous fait partager leur vie et les illusions. S'inscrivant dans la lignée des auteurs proches des éditions Gallmeister, malgré son prénom, Urban Waite est un auteur rural, qui sait décrire avec finesse des êtres humains complexes, pris dans des alliances contradictoires, des loyautés opposées et qui essaient de survivre au milieu du chaos, comme un loup solitaire tente de s'en sortir y compris en se nourrissant de carcasses d'animaux écrasés, comme si la civilisation gaspillait en se moquant des équilibres naturels.

Citation

Drake sentit son doigt se crisper sur la détente. Il sentit la tension. La façon dont la détente aspirait à être relâchée.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 26 septembre 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page