Le Sang de la terre

Il réfléchissait en termes de blonde platine et d'yeux vert sombre.
David Goodis - Ceux de la nuit
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 24 février

Contenu

Roman - Policier

Le Sang de la terre

Énigme - Disparition - Artistique MAJ mercredi 29 juin 2016

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 14,9 €

Gert Nygårdshaug
Honningkrukken - 1986
Traduit du norvégien par Alex Fouillet
Paris : J'ai lu, mars 2016
224 p. ; 19 x 13 cm
ISBN 978-2-290-10128-5

Les mystères du bordeaux norvégien

Fidèle à lui-même, l'auteur met le lecteur à contribution. En effet, son livre se réfère sans cesse à la cryptographie (bon, on comprend ce que c'est), au "linéaire B" (??? Bigre, ça se corse), à la "clé Py Ta 641" (!!!! le mystère devient impénétrable), à la phrénologie (le lecteur moyen respire un peu, il sait vaguement ce que c'est), les rites sacrificiels de la société minoéenne (là, il décroche à nouveau, Cnossos et tout ça, ce n'est pas sa tasse de thé quotidienne), les Grands Crus classés ou pas (tout le monde n'est pas inconditionnel du bordeaux) et pour couronner le tout : le delcyhol (keksekça ???). Et tout ça se passe à Saint-Émilion (Gironde, France), où le Norvégien Fredric Drum vient en mission acheter du vin pour son restaurant d'Oslo. Il pourrait s'attendre à un comité d'accueil sympathique mais c'est tout le contraire qui se produit. Il est victime d'agressions répétées : attiré dans une grotte piégeuse, poussé du haut d'un muret, emprisonné dans un clocher, assommé par derrière... Bref, une vraie conspiration contre sa personne. Il n'en est d'ailleurs pas le seul objet, puisque sept personnes, pas moins, ont disparu récemment dans la petite localité (ce qui doit être un record du monde proportionnellement à la population). Et ce n'est pas tout : une certaine Geneviève Brisson, héritière du château Grâce Dieu, disparaît à son tour, alors que Fredric vient de s'en amouracher. Et les événements finissent par sombrer dans une frénésie à faire pâlir les films d'action les plus caricaturaux. Heureusement que Fredric a son "étoile de cristal" portative qui fait voir les vraies couleurs de la vie, sans quoi on ne donnerait pas cher de sa peau. Mais que le lecteur potentiel se rassure, on est dans une superproduction hollywoodienne, et donc... Le lecteur réel, lui, a perdu pied depuis longtemps et se désintéresse de la solution (chimique) d'une énigme à laquelle il ne pige strictement rien. Il reste un assez bon roman sur le vin (écrit par un Norvégien, mazette, les Anglais n'ont plus qu'à bien se tenir). Mais était-il nécessaire de passer par Cnossos et autres lieux pour en arriver là ? On n'en jurerait pas. Comme quoi, encore une fois, le mieux peut être l'ennemi du bien.

Citation

C'étaient les symboles en T du linéaire B qu'il n'arrivait pas à faire correspondre avec sa clé Py Ta 641

Rédacteur: Le Huron svécomane mercredi 29 juin 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page