Hortense

Que nous laissent ceux qui vont s'en vont ?
Jean-Christophe Gérard - Le Bûcher de la salamandre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 15 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Hortense

Psychologique - Enlèvement - Faits divers MAJ lundi 27 juin 2016

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Jacques Expert
Paris : Sonatine, juin 2016
316 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-35584-502-4

Ma fille, ma bataille

Jusqu'où peut aller la folie ? C'est à cette question que s'intéresse Jacques Expert dans son nouveau roman. Sophie Delalande est ravagée depuis que sa fille a disparu. Enlevée en 1993 à l'âge de trois ans par son père biologique Sylvain, Hortense n'est plus qu'un fantôme dans la vie de Sophie. Mais certains fantômes sont plus prégnants que la vraie vie. Peu à peu, Sophie s'est coupée du monde, obnubilée par sa recherche. Elle a réussi à fatiguer tous ceux qui voulaient l'aider : collègues, émissions de télévision, juges, policiers, famille... Aussi le jour où elle croise dans la rue une jeune serveuse, elle est sûre que c'est sa fille, vingt-trois ans après. Plus elle s'interroge, plus elle la surveille et plus les détails concordent. De son côté, la serveuse, un temps touchée par la détresse de cette femme, qui vient régulièrement manger dans le restaurant où elle travaille, ne sait pas exactement pourquoi cette cliente, polie, a l'air à la fois si triste mais si heureuse de la voir. Et quand Sophie découvre que sa nouvelle protégée a vécu avec un père qui changeait régulièrement d'endroit comme pour échapper à la police, et qui a toujours surprotégé sa fille, ses doutes s'évanouissent.
Le récit de Jacques Expert se concentre sur une description psychologique et de l'intérieur de Sophie à partir de sa rencontre avec la jeune serveuse. Il se ramifie avec tout le passé qui remonte à la surface. Des contrepoints sont proposés qui laissent la parole aux autres protagonistes qui ont côtoyé Sophie depuis plus de vingt ans. La volonté de suspense est évidente notamment dans les retranscriptions des souvenirs de l'entourage qui, tous, évoquent sans en rien dire de manière un peu lourde la fin tragique de l'aventure. Le roman oscille sans cesse autour de la question : a-t-elle raison ou se trompe-t-elle en pensant que la serveuse est bien Hortense ? Inspiré d'un faits divers, Hortense est une mécanique bien huilée qui se concentre sur la psychologie, notamment de son personnage central. La folie se découvrant par petites touches, le roman prend son temps pour décrire la lente métamorphose de Sophie. Du coup, ses angoisses, ce qu'elle ressasse sans cesse, ses allers-retours pour voir sa fille au restaurant, son besoin de la ramener chez elle pour lui montrer sa chambre d'enfant, nécessitent une bonne dose de patience de la part du lecteur. Peut-être tirant plus vers les romans de fantastique dilué, où parfois l'horreur naissait juste du cerveau dérangé d'un personnage, que vers un suspense haletant du roman noir, Hortense est une longue introspection dans l'univers d'un esprit malade.

Citation

Ma soirée sera semblable à celle d'hier, semblable à celle de demain. Je ne veux rien d'autre que cette monotonie quotidienne.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 27 juin 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page