Marilyn X

La jeune femme plongée dans ses pensées traversa la place Jean-Jaurès. Elle jeta un coup d'œil au petit bonhomme sous les feux tricolores qui s'alluma en vert et s'engagea sur le passage piéton. Soudain, elle se sentit saisie par l'épaule et violemment poussée vers l'arrière.
Gino Blandin - Coup de boules
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

On se souvient du nom des assassins
Dans l'un de ses premiers textes policiers, Léo Malet impliquait dans son intrigue une recherche auto...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 23 août

Contenu

Roman - Thriller

Marilyn X

Énigme - Disparition - Assassinat MAJ lundi 27 juin 2016

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17 €

Philip Le Roy
Paris : Le Cherche midi, mai 2016
272 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-7491-5054-6
Coll. "Thriller"

Et si…

Un couple de français, en route pour l'Ouest américain, sur l'US 66, se perd après le Rio Grande. Depuis une colline, ils repèrent une colonne de fumée. Sur place, une bâtisse achève de se consumer. Dans les ruines, ils trouvent cinq journaux intimes presque intacts, datés de 1999 à 2012, et un cadavre. Partant avertir la police, ils rencontrent une vieille femme près de sa voiture au pneu crevé. Une discussion surréaliste s'engage à l'issue de laquelle elle conseille de lire ces journaux avant de les confier à qui que ce soit. Le couple plonge alors dans la lecture où l'auteur raconte au présent et parle surtout de Marilyn Monroe. Le premier cahier, daté du 28 octobre 1999, relate l'incroyable prestation de l'actrice lors du gala démocrate organisé au Madison Square Garden pour les quarante-cinq ans de John Fitzgerald Kennedy. La lecture devient si palpitante que le couple s'arrête. Le second journal évoque la tenue, par Marilyn, de carnets où elle note, pour s'initier aux codes et aux secrets du monde où elle est parvenue, cet univers de grands décideurs. Or, ces notes font peur, très peur à tous les individus qui peuplent ce microcosme. Et Marilyn, après un week-end effroyable au Cal Neva Lodge, un hôtel appartenant à Frank Sinatra, décide d'un plan pour fuir ses ennemis. Mais, quand on a contre soi la dynastie Kennedy, des pontes de Hollywood, de la mafia, les services secrets...
Philip Le Roy quitte les origines des religions du Livre (La Porte du messie, L'Origine du monde – Cherche midi 2014 et 2015) pour s'intéresser au mystère du suicide de Marilyn Monroe, la superstar des années 1950-1960.
Pour l'écrivain, Marilyn (Norma Jeane Mortenson) est un véritable et un superbe personnage de thriller par son parcours et par sa personnalité. Les contradictions, les approximations, voire les incohérences, sur les conditions de sa fin tragique confortent cette opinion. Issue d'un milieu très modeste, ayant vécue en famille d'accueil, elle est parvenue dans l'entourage des individus les plus puissants de la première économie mondiale de l'époque. Mais, ces dirigeants étaient "au cœur d'un système qui reliait la présidence, la pègre, le show-business et les services secrets".
S'appuyant sur des documents authentiques, des situations réelles et des faits avérés connus du monde entier, l'auteur construit un récit parfaitement cohérent et plausible. Il utilise un couple, au cœur du Nouveau-Mexique, qui découvre peu à peu, à travers les écrits d'un narrateur, ou d'une narratrice, un parcours étonnant tout à fait vraisemblable quand on connaît les systèmes de protection des témoins mis en place par le FBI ou la CIA. Et parmi les amants de la star, se trouvait l'homme capable de faire mettre en place un tel système.
Avec une construction astucieuse, habile et ingénieuse, Philip Le Roy amène son lecteur à une vision bien différente de la réalité et des versions officielles. Il décrit, sans fards, l'environnement de Marilyn, sa vie, les requins qui l'entourent et profitent de sa gentillesse, de sa solitude, de son besoin d'être aimé. Toutefois, il n'épargne pas son image, dévoilant l'usage immodéré d'alcool, de médicaments, de drogues.
Avec Marilyn X, Philip Le Roy signe un roman-document d'une grande qualité, servi par une puissance narrative remarquable. Il réunit une succession de faits, étaye une thèse qui amène à une conclusion plus que surprenante, d'autant que l'auteur excelle dans l'art du récit et dans celui de mener son lecteur de surprise en surprise.

Citation

Marilyn imposait à un monde formaté par les hommes le pouvoir de la femme.

Rédacteur: Serge Perraud samedi 25 juin 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page