Vango. 2, Un prince sans royaume

Dans la rue un chat rayé passa et lui tira la langue
Jean-François Joubert - Le Mage du Rumorvan
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 11 juillet

Contenu

Roman - Aventure

Vango. 2, Un prince sans royaume

Historique - Énigme - Complot MAJ vendredi 20 mai 2016

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Réédition

À partir de 11 ans

Prix: 7,3 €

Thimothée de Fombelle
Paris : Gallimard jeunesse, janvier 2016
452 p. ; illustrations en noir & blanc ; 18 x 13 cm
ISBN 978-2-07-055997-8
Coll. "Folio junior"

Vents contraires

Si le passionnant premier tome des aventures de "Vango", Entre ciel et terre, avait débuté à sur le parvis de Notre-Dame en 1930, nous le retrouvons en ce début de roman à New York, six ans plus tard. Et cette fois, il n'est plus ce jeune homme traqué et menacé, mais bien le chasseur : il veut absolument retrouver et interroger l'homme responsable de la mort de ses parents, seule personne qui semble connaitre ses origines et pouvoir le guider dans ses démarches. C'est à présent sa seule quête : il a décidé de ne plus mettre en danger Ethel, son amour ; Mademoiselle, sa nourrice et confidente, a été enlevée et il ne sait comment la retrouver ; le commissaire Boulard, qui après l'avoir poursuivi voulait l'aider, est pris dans les rouages d'une machination menaçante ; la Taupe, jeune parisienne parcourant la nuit les toits de Paris, est en prise avec la grande Histoire et se fait discrète ; enfin Zefiro, ce père de substitution qui l'avait accueilli dans son monastère secret, règle lui-même ses comptes avec son passé et repousse l'aide de Vango. Plus seul et résolu que jamais à trouver des réponses, le jeune homme nous entraine à travers le monde et les années, faisant s'entrecroiser son histoire personnelle et celle de l'Europe de la fin des années 1930 qui regarde avec angoisse vers l'Allemagne nazie, déjà conquérante et menaçante.
Vous vous souvenez peut-être que nous avions émis un avis très positif et très enthousiaste pour le premier roman de cette série. Eh bien, Timothée de Fombelle parvient à nous livrer ici un deuxième tome qui non seulement nous passionne autant, mais qui est encore plus abouti et plus captivant que le précédent ! Avec talent et intelligence, il entremêle différentes intrigues – les histoires personnelles de ses personnages secondaires sont tout aussi captivantes – à l'histoire de Vango ; on se passionne pour les manœuvres de Zefiro et de ses compères, embarqués sur un zeppelin aux couleurs nazies, on compatit au sort de Mademoiselle grâce auquel on comprend par bribes l'histoire de Vango, on comprend comment le fait d'être juif s'impose malgré elle à la Taupe et à sa famille, rapidement décimée... Tour à tour proie et chasseur, Vango devient adulte et en découvre les responsabilités et les dangers, rassemblant au fil de ses voyages les éléments éparpillés de son passé. Parallèlement, ses amis également affrontent le monde et des dangers largement liés aux années troublées que nous savons. Tout est orchestré parfaitement et intelligemment, créant un suspense perpétuel auquel on se laisse aller avec ravissement. C'est toute une époque que Timothée de Fombelle nous donne à voir aux quatre coins du monde, une fresque passionnante, une intrigue sans cesse renouvelée par de nouveaux éléments et rebondissements. Les révélations s'enchainent par le biais de flashbacks et d'ellipses savamment intégrées au récit, et entrainent encore plus de questions. Le lecteur est ainsi pleinement acteur de sa lecture. À chaque chapitre, il reste haletant, ne demandant qu'à connaitre la suite et redoutant de devoir refermer trop vite ce livre. Incontestablement, "Les Aventures de Vango" sont incontournables pour les jeunes lecteurs amateurs de romans d'aventure. Tout aussi certainement, Timothée de Fombelle est un auteur à connaitre et à faire découvrir – je suis conquise.

Citation

Le trouble ressenti par Vango prouvait que sa vie entière tenait dans sa vengeance. Ce désir le faisait avancer. Il continuait à vivre pour cela. Certaines très vieilles maisons tiennent encore grâce au lierre qui les détruit.

Rédacteur: Catherine Thiéry samedi 23 avril 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page