Totale angoisse

Même les singes ont besoin d'antidépresseurs dans ce monde de dingues. Tout du moins ceux qui vivent à New York.
Michael Ledwidge & James Patterson - Zoo
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 15 décembre

Contenu

Nouvelle - Noir

Totale angoisse

Fantastique - Anticipation - Social MAJ lundi 12 octobre 2009

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 14 ans

Prix: 9,5 €

Brigitte Aubert
Paris : Thierry Magnier, septembre 2009
186 p. ; 16 x 14 cm
Coll. "Nouvelles"

Angoisse ! Oh désespoir...

Totale angoisse est un recueil de nouvelles qui permet à Brigitte Aubert de faire étalage de sa palette littéraire. Car, à travers dix nouvelles, elle nous donne un cours de genres. De la nouvelle noire ("La Falaise" à la nouvelle policière ("Essoes"), en passant par celles qui apportent en sus fantastique ("Horroad Movie", science fiction ("Planetarium"), horreur ("L'Asile"), paranormal ("Dernier appel") et angoisse ("Tri sélectif"), c'est l'ensemble d'un genre qui est revisité. Elle s'essaie même à la prose avec un poème noir ("La Ballade du p'tit voyou") sans que jamais l'unité du recueil ne s'en trouve altéré.
Il serait vain de vouloir résumer chacun des récits. Il suffit de savoir que le lecteur qui, il faut bien l'avouer doit déjà être bien entré dans l'adolescence, croisera sur sa route un jardinier et ses cisailles, un gamin entre la vie et la mort dans un étrange aéroport, un fugitif sous un lit, un loup garou qu'il ne faut pas déranger, des passeurs d'immigrés albanais guère charitables, un aveugle fils de John Dickson Carr, Pinocchio et la petite sirène, une bande d'affamés cannibales pour atterrir sur une étrange planète. Le tout la sueur au front, les mains moites, le livre d'une main, le téléphone portable d'une autre. Et si avant de vous endormir, vous ne laissez pas la lumière allumée après avoir vérifié si la porte était bien fermée, c'est peut-être de vous dont on doit se méfier !

Le recueil comporte les nouvelles suivantes : "Essoes", "La Falaise", "Dernier appel", "Une oreille absolue", "Horroad Movie", "Le Conte défait", "Tri sélectif", "Planetarium", "La Ballade du p'tit voyou" & "L'Asile".

Citation

Il glissa sur le tas de crottes de moutons et partit en vol plané, sans lâcher son couteau, en vrai professionnel qu'il était. Nico le vit pédaler dans le vide. Il ne le poussa pas, non, malgré l'envie qu'il en avait. Mais il ne l'aida pas non plus.

Rédacteur: Julien Védrenne dimanche 04 octobre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page