De roche et de sable

Ils se mirent à ronchonner comme des gamins qui se retrouvent dans l'équipe du gros lard. Comme tout policier de quartier, ils détestaient frapper aux portes et s'adresser avec politesse aux membres de la population.
William Shaw - Du sang sur Abbey Road
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 juillet

Contenu

Roman - Noir

De roche et de sable

Ethnologique - Politique - Social - Complot MAJ mercredi 15 juillet 2015

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 0 €

Bernhard Jaumann
Steinland - 2012
Traduit de l'allemand par Céline Maurice
Paris : Le Masque, avril 2015
280 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-7024-3905-0
Coll. "Grands formats"

Guêpier namibien

Le récit se déroule en Namibie et pourtant il est écrit en allemand. Certes, l'écrivain est allemand lui-même ce qui peut expliquer cela et, après tout, on n'est pas obligé de situer ses récits dans le pays d'où l'on vient. Mais il y a derrière cette information à la fois basique et saugrenue toute une histoire, un passé et un drame qui couvent. En effet, la Namibie a longtemps été une colonie allemandes - jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. Puis elle a été "donnée" à l'Afrique du Sud. Après la Deuxième Guerre mondiale, un long conflit a opposé les populations noires à la tentative sud-africaine de reproduire le modèle de l'Apartheid. Aujourd'hui, le pouvoir politique appartient à la majorité noire du pays, mais les colons blancs en constituent encore l'ossature économique. Le gouvernement tente d'une part d'améliorer des terres agricoles pour y placer des populations pauvres et, d'autre part, de convaincre les grands propriétaires de parceller leurs domaines sur lesquels une grande communauté noire pourrait s'installer. Il est bien évident que les Blancs voient cela d'un mauvais œil, d'autant plus que la même politique dans le Zimbabwe voisin a entraîné une chute de la production agricole. Qui plus est, ce sont des pieds-noirs qui n'ont même plus de métropole pour s'y réfugier. Aussi, lorsque Rodenstein est retrouvé mort à proximité de son champ et que ses voisins aperçoivent des jeunes Noirs qui fuient, il est tentant de penser qu'il s'agissait là d'une nouvelle manœuvre d'intimidation pour chasser les Blancs. Clemencia Garises est chargée d'enquêter, et elle comprend vite qu'elle s'est placée dans un guêpier : pourquoi le fils du mort a-t-il disparu ? Quels liens entretiennent les éventuels agresseurs avec le ministre en charge justement des réquisitions/redistributions ? Tout se complique encore quand dans la capitale deux individus, se faisant passer pour des policiers, commencent à abattre ceux qui pourraient connaître les dessous de l'affaire, que le propre frère de Clemencia est impliqué, et que divers indices laissent penser qu'un policier corrompu renseigne des individus peu scrupuleux au centre de l'affaire.
Le roman maintient la tension entre tous les éléments qui le composent : soin des personnages décrits avec justesse et complexité (en laissant des zones de doute sur le camp pour lequel ils travaillent vraiment), descriptions des décors de cette Afrique australe où des grandes exploitations côtoient des zones désertiques, description sociologique de l'antagonisme entre possédants et pauvres, renforcée par l'antagonisme racial et des préjugés qui subsistent dans les deux camps - le fait que ce soient les dirigeants de l'opposition armée qui sont à présent au pouvoir ne doit pas simplifier les choses. Tout ceci confère au roman une enquête classique qui mélange le procédurier et l'action. Du coup, De roche et de sable est un véritable roman noir qui, à travers une histoire bien menée, présente un pays, sa situation, ses problèmes et ses perspectives.

Citation

Elle avait tout essayé pour faire triompher la justice, risquant sa carrière, sa liberté et sa vie. Et maintenant, elle découvrait que depuis le début, elle n'avait été qu'une marionnette ?

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 07 juillet 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page