N'oublier jamais

L'amour est une comédie aux couleurs tragiques. Quand il nous laisse sur le côté, que l'autre part, ferme la porte et ne revient pas, la brûlure reste là, comme la braise endormie, prête à flamber au premier courant d'air parfumé. On ne cesse jamais d'aimer. Jamais.
Gilles Vincent - Beso de la muerte
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 19 novembre

Contenu

Livre sonore - Thriller

N'oublier jamais

Psychologique - Tueur en série - Complot MAJ lundi 24 novembre 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 23,9 €

Michel Bussi
François Tavares (lecteur)
Paris : Audiolib, mai 2014
1 CD MP3 19 x 14 cm
ISBN 9782356417282
Extrait audio :


Du danger des falaises

Près des falaises d'Étretat, Jamal Salaoui, athlète paralympique, mais aussi infirmier psy, court solitaire. Et là, soudain, devant sa course, une femme, sur le rebord d'on ne sait quel gouffre, belle à couper le souffle, et déjà en suspens, contemple le vide qui l'étreint. Elle tombe avant qu'il n'ait su ou qu'il n'ait pu la retenir. Elle s'est jetée dans le vide. Il a tout juste le temps d'apprécier, comme foudroyé par tant de beauté, l'ovale parfait de son visage de vierge de Botticelli : le galbe de ses jambes, des seins, l'arrondi du ventre propulsés dans le vide. Elle tombe et surtout s'en va se fracasser sur les galets du bas de la falaise. Alors c'est à son tour de tomber, de n'en plus finir de tomber, accablé par des témoins occultes, ses empreintes et son écharpe au cou de la morte. Confondu par la multiplication des indices que la police convoque et qui rappellent trop d'autres meurtres similaires... Est-il donc fou d'avoir pu oublier ces crimes qui le désignent ? Peut-il vraiment s'en innocenter ? Jamal Salaoui raconte, incertain, douteux même. Il ne sait pas ou trop bien, et il nous promène, intriguant le récit même lorsqu'il s'y applique. Comme s'y exerce François Tavares, toujours talentueux dans sa lecture du roman, posant les faits brandis à la figure de l'auditeur avant de recouvrer encore sa diction pour la retenir au bas mot, et l'angoisser pour mieux la filer en nuances savoureuses. Lecture tantôt rêveuse tantôt sèche, qui vous embarque dans les drôles de circonvolutions du roman, jamais vraiment gratuites.

NdR - 1CD MP3, 12 h 23 d'écoute.

Citation

Ramasser des coquillages. C'est interdit! Il y a un panneau, affiché au poste de secours, et pourtant tout le monde le fait... Les flics ne disent rien. Ca me dépasse...

Rédacteur: Joël Jégouzo vendredi 21 novembre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page