Jake Djones : gardien du Temps. 3, L'Empire de la pieuvre

Comment ça s'est passé, demanda Bäckström, en refusant de renoncer à l'espoir d'un monde meilleur, même s'il connaissait déjà la réponse.
Leif GW Persson - La Véritable histoire du nez de Pinocchio
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 11 juillet

Contenu

Roman - Espionnage

Jake Djones : gardien du Temps. 3, L'Empire de la pieuvre

Fantastique - Historique MAJ mardi 28 octobre 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 11 ans

Prix: 17,5 €

Damian Dibben
The History Keepers: Nightship to China - 2014
Traduit de l'anglais par Luc Rigoureau
Paris : Gallimard jeunesse, août 2014
460 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-07-064418-6
Coll. "Roman junior"

Par monts, époques et vaux

Pour Jake et ses amis Topaze, Nathan et Charlie, les cours d'Histoire n'ont rien d'ennuyeux : grâce à leurs missions pour le compte de l'organisation des Gardiens du Temps, ils parcourent les époques à la poursuite de très très méchants Méchants résolus à semer la discorde et changer le cours des choses. Les quatre amis sont des agents exceptionnels, souvent envoyés à travers le Temps par leur hiérarchie pour résoudre des mystères et capturer des criminels : ce troisième tome de leurs aventures ne va donc pas faire exception à la règle, mais risque bien cette fois d'être bien plus dangereux. Danger d'autant plus omniprésent que Charlie, le quatrième membre de la bande, est immobilisé après un accident (les cérémonies de mariage des Gardiens du Temps sont quelque peu surprenantes...). Ils vont cependant bénéficier de l'aide parfois exaspérante mais ô combien utile de Yoyo, ressortissante chinoise et spécialiste du redoutable Xi Xiang pour parcourir Londres et la Chine du XVIIe siècle. Pourtant, même grâce à leurs talents et leur expérience combinés, cette mission va virer au drame...
Âmes sensibles, préparez les mouchoirs. Lorsque les Gardiens du Temps captent un signal de détresse venu du passé et apprennent ainsi qu'une créature aux allures de pieuvre et aux tentacules métalliques met à mal la flotte impériale chinoise, Galliana, la commandante de tous les Gardiens, envoie ses jeunes agents trouver l'origine de ce mal et l'intercepter. Voilà donc Jake, Topaze et Nathan (et Yoyo, nouvelle recrue embarquée clandestinement lors de leur voyage dans le temps) envoyés au XVIIe siècle sur les traces d'un criminel chinois déjà rencontré dans leurs précédentes missions et tout particulièrement redouté. Jamais les risques n'auront été si grands, le dénouement d'une mission si incertain et si noir. Les adolescents n'en sortiront pas indemnes, d'autant plus que l'histoire familiale de Jake semble étroitement liée aux agissements machiavéliques de Xi Xiang.
Damian Dibben montre à nouveau dans ce troisième volet de "Jake Djones : gardien du Temps" qu'il a su solidement installer sa série. On retrouve des éléments et personnages croisés dans les aventures précédentes de Jake intelligemment réinvestis pour servir de trame à cette nouvelle mission. Bien plus qu'un simple récit de voyages dans le temps, l'intrigue développée est riche et dense, mettant en scène détails et personnages historiques réels et fiction. L'Histoire devient la toile de fond d'un roman fantastique très rythmé, servi par des personnages drôles, intelligents et attachants. Comme souvent dans la vraie vie, les apparences sont trompeuses, et ce sera précisément le principal enseignement de cette aventure : les adolescents devront aller au-delà de la surface des choses pour avancer et mener leur mission à bien, et accepter que le pire puisse se produire.

Citation

Plus que jamais, son esprit était déboussolé, entre les révélations concernant Philip, l'expression qui avait empli le regard de Yoyo et... le pressentiment sinistre qu'ils mettaient cap sur l'expédition la plus dangereuse qui leur ait été confiée jusqu'à maintenant.

Rédacteur: Catherine Thiéry mardi 28 octobre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page