Agatha Doyle au service de sa majesté

Léandre Batz : J'ai dit à Olivia Muller : Je suis journaliste d'investigation. Je peux découvrir pourquoi vous avez cette note. Et vous aider à la faire remonter.
Julien Capron - Mise à jour
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 23 octobre

Contenu

Roman - Policier

Agatha Doyle au service de sa majesté

Politique - Braquage/Cambriolage - Complot MAJ vendredi 10 octobre 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

À partir de 9 ans

Prix: 12 €

Caroline Triaureau
Scénario adapté de l'œuvre de Agatha Christie & Arthur Conan Doyle
Paris : Naïve, octobre 2014
190 p. ; 20 x 15 cm
ISBN 978-2-35021-366-8
Coll. "Jeunesse"

Au nom de la Reine... et du Prince William !

Agatha est bien fière de ses (lointaines) origines anglaises. Bon, il est vrai que ça ne l'aide pas vraiment à mieux parler la langue de Shakespeare, mais elle n'en a pas moins développé une incommensurable passion pour la famille royale, et notamment le séduisant Prince William. Ce voyage scolaire à Londres est donc l'occasion d'approcher au plus près de ses idoles et pourquoi pas de les rencontrer ! Hercule et Sherlock, ses amis, rient de sa naïveté, mais il faut bien avouer aussi que c'est pour cela qu'ils l'adorent ! Pourtant, un enchainement de circonstances abracadabrantes va les plonger au cœur des affaires de la Cour et leur en ouvrir les coulisses. Et quand il va s'agir de sauver l'honneur de Sa Majesté la Reine et de la Royal Family, aucun des trois amis ne va hésiter à braver le danger et leur redoutable professeur d'anglais, Miss Marple.
Les trois collégiens sont ravis de découvrir la capitale britannique et vont de visite en visite avec leurs camarades. Mais Agatha a bien du mal à se tenir tranquille et est bientôt punie par son professeur (elle est en sûre, Miss Marple s'est donné pour mission de l'empêcher de savourer ce séjour au plus près de la Cour). C'est alors qu'elle se perd, est temporairement enfermée dans une pièce dans laquelle elle n'aurait pas du se trouver, qu'elle est sauvée par ses courageux amis Sherlock et Hercule et qu'ils trouvent un passage secret dans les sous-sols du Palais. Tout cela en moins de temps qu'il ne faut pour le dire ! Lorsqu'ils apprennent qu'un document historique a été volé et que cela menace la paix dans le royaume britannique, ils n'ont aucun doute : le voleur a emprunté les passages secrets. Mais comment le prouver ? Et comment le démasquer ? Rude mission pour trois collégiens français qui peinent à parler anglais et qui doivent à tout moment tenter d'échapper au courroux de leur professeur. Ils vont pourtant bénéficier d'une aide précieuse et inattendue : un membre de la famille royale en personne ! Les trois adolescents nagent entre rêve et cauchemar, mais ne perdent jamais de vue la mission qu'ils se sont données.
Les références empruntées à la littérature anglaise sont d'emblée assumées et expliquées par l'auteure, qui semble se servir de ce roman pour présenter aux jeunes lecteurs certains de ses plus grands monuments : Sherlock Holmes, Moriarty, Agatha Christie, Hercule Poirot, Miss Marple... De bien glorieuses inspirations dont les jeunes héros semblent devoir se montrer dignes : malins, débrouillards, armés de leur courage et d'une verve toute française, ils affrontent ennemis et situations embarrassantes avec le sourire et une camaraderie à toute épreuve. Chargés de maintenir la paix du royaume britannique et de retrouver un document très précieux, ils n'hésitent (presque) pas à se mettre en danger, au nom de l'amitié et de leurs valeurs. Ils ne peuvent dans ce cas manquer non seulement de gagner face à un vrai méchant (quand on s'appelle Moriarty, on a bien entendu une réputation à préserver !) mais également de... rencontrer la famille royale !
Caroline Triaureau met en scène des personnages attachants et drôles, aussi colorés que la très jolie couverture dont bénéficie ce roman jeunesse. On plonge avec délice dans ce voyage scolaire (qui ne manque pas de nous rappeler des souvenirs), on sourit devant la passion énamourée d'Agatha pour la famille royale, on est attendri par l'amitié qui lie les trois collégiens pourtant si différents, on a les yeux qui brillent en visitant avec eux les plus beaux monuments londoniens... en un mot, on est emballé par cette enquête atypique et so british et on en redemande !

Citation

Si elle ne revenait pas, ils feraient un discours élogieux sur elle, évoquant son amitié infaillible, son flair naturel pour les bonnes bêtises, son emportement syndical lors des heures de vie de classe.

Rédacteur: Catherine Thiéry vendredi 03 octobre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page