Les Origines de l'amour

Cet homme remarquable, si puissant par "la plume, le pinceau et le poison", selon la belle formule d'un grand poète contemporain...
Oscar Wilde & Hugo von Hofmannsthal - Remarquables assassinats
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 juillet

Contenu

Roman - Policier

Les Origines de l'amour

Ethnologique - Médical - Trafic MAJ vendredi 13 juin 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,9 €

Kishwar Desai
Origins of Love - 2012
Traduit de l'anglais (Inde) par Benoîte Dauvergne
La Tour-d'Aigue : L'Aube, mai 2014
430 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-8159-0930-3
Coll. "Noire"

Amour en paillettes

Les plus anciens des lecteurs se souviennent sans doute des Dossiers de l'écran, une émission, qui présentait un film suivi d'un débat introduit justement par le film. Dans le même temps, Les Cinq dernières minutes, une série télévisée sur fond d'intrigue policière, se focalisait sur une communauté ou un groupe professionnel. Les Origines de l'amour s'inscrit dans cette démarche. Dans le cadre de la mondialisation et de la marchandisation, tout s'achète et se négocie. Pendant longtemps, le corps entrait dans le marché comme esclave ou jouet sexuel. Mais depuis quelques années, c'est la procréation pour autrui qui devient un enjeu du corps humain. En Inde, où les lois sont différentes, le fait de louer son "ventre" pour assurer la grossesse de quelqu'un ne peut être considéré comme un délit. Kishwar Desai part d'un faits divers : un couple de Britanniques est venu pour surveiller la grossesse de leur "ventre". Lorsqu'ils sont victimes d'un accident de la route, laissant une orpheline, qui doit alors être prise en charge. Simran Singh, travailleuse sociale, part en quête de la mère biologique de la petite. L'intrigue se complique lorsque l'héroïne découvre que le bébé est séropositif...
Le roman se morcelle entre la clinique modèle d'insémination artificielle (les amis de l'héroïne), d'autres cliniques aux pratiques plus douteuses, un service des douanes qui fait chanter les "commerçants-savants" en bloquant des embryons arrivés par container, et un groupe coté en bourse qui entend utiliser les cellules congelées pour d'autres pratiques plus rentables encore. Pour donner un peu de corps à cette suite d'enquêtes journalistiques bien documentées, Kishwar Desai envoie son personnage central à Londres, là où se trouve la seule personne qui peut peut-être aider le bébé - un voyage dangereux car qui sait si elle ne risque pas de tomber amoureuse de l'Anglais dont le nom figure dans les papiers du couple mort. Si l'on cherche une démonstration méticuleuse, un reportage qui dénonce la mondialisation, des détails glauques sur les pratiques des uns et des autres pour accroître la grandeur du monde capitaliste, Les Origines de l'amour (le titre est plus que surprenant tant il est plus question de sperme congelés, d'embryons et d'étables humaines que d'amour) contient un grand nombre d'informations intelligentes et présentées avec conviction et un brin de manichéisme. Si l'on cherche un roman à l'intrigue ciselée, avec des personnages prenants et forts, l'on est plus ici du côté d'un roman sentimental contenant quelques pincées de suspense.

Citation

En Inde, la vente aux enchères de l'eau de ces puits sacrés ne fait qu'entretenir cette croyance inébranlable selon laquelle seule la femme peut être stérile.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 13 juin 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page