Malefica. 1, La Voie du livre

Comment se fait-il que se soit toujours les plus salopes qui se portent le mieux ?
David Goodis - Cassidy's Girl
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Malefica. 1, La Voie du livre

Historique - Ésotérique - Vengeance MAJ lundi 26 mai 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17,95 €

Hervé Gagnon
Paris : Hugo, avril 2014
428 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-7556-1465-7

Quand Richelieu chassait les abeilles

Depuis quelques années revient en force le roman historique à connotations policières et mystiques. Même si le sujet a été au début du genre déjà largement initié par les Grands Maîtres (car L'Aiguille creuse, de Maurice Leblanc, est aussi une intrigue autour du trésor caché des rois de France), il n'en a pas moins une nouvelle jeunesse dans laquelle s'inscrit Hervé Gagnon d'abord avec Damné, puis avec Malefica, cette nouvelle série.
Partie historique ? Nous sommes en 1639. En France, gouvernent Louis XIII et Richelieu. Les inquisiteurs parcourent le pays afin de brûler les sorcières.
Partie policière et aventurière ? Dans un petit village, un noble chargé de recouvrir les taxes tue la femme et la fille d'un ancien soldat, laissé pour mort. Mais ce dernier se venge. Blessé, il s'enfuit et est soigné par les femmes Dujardin, guérisseuses de mère en fille. Celles-ci sont dénoncées comme sorcières par le nouveau curé du village. Il faut fuir...
Partie mystique ? Les sorcières ont un héritage génétique complexe (avec marque de naissance en forme d'abeille qui arrive à chaque génération et naissance d'une fille unique à chaque fois) et détiennent sans le savoir un secret décrit par une phrase prophétique qui se répète de mère en fille sur le lit de mort. Un secret dont ont connaissance en partie les rois de France et qu'ils voudraient bien s'approprier intégralement.
Hervé Gagnon sait restituer les éléments historiques - vie des petites gens, petites guérisons et petites trahisons, vie du soldat et vie misérable, intrigue de la cour (ici limitée à Richelieu), et sait les inscrire dans une histoire rythmée qui ne ménage pas les scènes violentes.
Les personnages sont plus conventionnels - un soldat blessé par la vie et qui aspire à une vie calme, une lignée de guérisseuses aux pouvoirs étranges, un curé sadomasochiste, des bourreaux vicieux et des hommes de main vils, un Richelieu retors à souhait.
Malefica : la voie du livre entame donc une série qui ouvre des pistes et lance le lecteur sur une chasse au trésor. Des difficultés innombrables laissent présager des rebondissements multiples pour une saga montée sur des rails au classicisme éprouvé.

Citation

Nous n'avons ni chevaux, ni armes, ni provisions, déclara-t-il. Les mousquetaires de sa Majesté et l'Inquisition nous pourchassent et ne nous veulent aucun bien. Nous n'aurions pas pu choisir pires adversaires.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 20 mai 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page