Les Lois de la cité

Son corps fut l'autel de ses ultimes renoncements.
Jean-François Parot - L'Enquête russe
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 19 juillet

Contenu

Roman - Noir

Les Lois de la cité

Social - Sportif - Drogue MAJ mardi 05 août 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Fabrice Guillet
Colombes : Le Lamantin, juin 2014
356 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 979-10-92271-04-1
Coll. "Le Lamantin des profondeurs"

Petit pont et grand saut

Lorsque l'on écoute les informations parlant des banlieues, il n'y a souvent que deux échos : la déshérence des services publics et son corollaire, les quartiers livrés aux petits voyous et la réussite sociale symbolisée par les footballeurs. Les Lois de la cité s'ouvre sur deux personnages qui sortent de ce schéma simpliste : Marianne, jeune fille qui accepte un boulot à l'hôpital et s'y investit pour vivre honnêtement, et Younès, qui a essayé le foot, a fait ses classes dans un centre sportif mais qui ne pourra intégrer le haut niveau. Pourtant ces deux "petites gens" vont se trouver confrontés aux stéréotypes lorsque, avant de partir travailler, Marianne tombe sur le corps blessé d'Ousmane, ancien de cité mais surtout étoile montante du foot français.
Fabrice Guillet ne part pas dans la caricature mais dépeint trois personnages centraux qui essaient de s'en sortir, même (surtout ?) dans la difficulté. Marianne et Younès ne savent pas trop où tout cela va les mener, mais ils espèrent ; Ousmane, blessé et handicapé (il ne peut pas parler), profite de son inaction pour aussi réfléchir à son avenir.
Leur enquête pour comprendre ce qui est arrivé permet de présenter deux univers distinct. Tout d'abord celui, un peu plus connu, même si c'est souvent de façon biaisée, des petits truands qui tiennent la cité, des petits trafics de ce qui est appelé pudiquement l'économie parallèle, montré sans exagération et la vie quotidienne des autres habitants, y compris la figure du "shérif" local. Ensuite, celui qui montre la trajectoire commune des deux garçons permet également de regarder le miroir aux alouettes que peut présenter le football comme intégration ; réussite pour Ousmane, mais il se trouve face un agent, expert en communication qui multiplie les coups médiatiques pour son poulain, au détriment peut-être d'une carrière solide, et celle de Younès qui a échoué à la porte du rêve et doit à présent trouver des solutions.
Sans verser ni dans l'excès, ni dans l'angélisme, Les Lois de la cité offre, à travers un style clair et limpide, une intrigue classique mais menée intelligemment, et la description de personnages crédibles, dans leur environnement réaliste, confirmant la bonne impression laissée par Terre inconnue.

Citation

Il était davantage habitué aux bus ou aux RER bondés qu'à cette voiture que son conducteur avait aspergé de désodorisant, comme s'il craignait d'être infecté par ses passagers, quels qu'ils fussent.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 20 mai 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page