Apnée noire

Rose était une rêveuse. Une enfant qui n 'avait jamais grandi ni compris les règles du mariage – piège dans lequel elle était tombée par naïveté – ni celles de la société qu'elle avait fini par fuir avec le temps. Elle s'était créé une bulle bien à elle, sur laquelle elle soufflait de temps en temps pour s'envoler loin des malheurs du monde.
Nadine Monfils - Le Rocker en pantoufles
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 24 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Apnée noire

Fantastique - Psychologique - Tueur en série MAJ jeudi 30 janvier 2014

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 13,9 €

Claire Favan
Paris : Le Toucan, janvier 2014
382 p. ; 20 x 12 cm
ISBN 978-2-8100-0572-7
Coll. "Toucan noir"

Noyade absolue

Une métaphore souvent utilisée pour qualifier la vie consiste à l'apparenter à un plongeon dans l'eau car il suffit alors d'atteindre le fond pour pouvoir, d'une poussée de talon, remonter à la surface. C'est cette métaphore qu'utilise Claire Favan pour donner une ossature à son roman. Les deux personnages sont en train de se noyer dans leur vie et doivent plonger jusqu'aux plus sombres aspects de leur personnalité avant de remonter. Il y a d'un côté un policier local qui déprime sévèrement et qui noie sa vie brisée dans l'alcool après que sa femme et sa fille aient été victimes d'un voleur. Et, de l'autre, une jeune enquêtrice du FBI qui pourchasse un tueur en série, difficile à coincer car il travaille sous deux modes opératoires distincts. Ce que cache l'agent du FBI c'est que le coupable est sûrement celui l'assassin de sa sœur même si elle l'a arrêté, qu'il a été condamné à mort puis exécuté. Car, depuis, les crimes recommencent de plus belle et de manière identique. Voilà donc un duo improbable : le flic alcoolique et la jeune femme coincée obsédée par ses enquêtes. Chargés de travailler ensemble, l'une sombre dans les visions paranormales, l'autre décide de tout reprendre en enquêteur confirmé et scrupuleux. Claire Favan ajoute à cela une question qui a son importance : pourquoi les crimes sont-ils c ommis pendant les absences alcooliques du flic ? Le point de départ s'avère stimulant entre ces fausses pistes incessantes, le soupçon de paranormal (le tueur a été exécuté au moment même où le policier sombrait dans le coma suite à une balle reçue pendant le hold-up où toute sa famille est morte) et deux acteurs centraux, un peu stéréotypés mais de bonne facture. Mais, pour reprendre les problèmes de plongée, l'auteur n'hésite pas à alourdir la barque : problèmes psychiatriques des personnages, dédoublements de la personnalité, folie furieuse, vomissures en tous coins, tueur qui surveille celle qui est chargée de le traquer, passé si lourd qu'on se demande comment personne n'a compris une bride de l'histoire, amitié jusqu'au-boutiste du chef de la police qui couvre son adjoint, sans parler même de scènes finales un peu lourdes. Toute cette masse de révélations successives loin de permettre une remontée fluide vers la surface étourdit et annihile la volonté du lecteur qui a réellement l'impression de se noyer, de ne pouvoir retrouver son souffle et de rester coincé sous l'eau, dans la vase.

Citation

Les alters sont créés par le cerveau pour protéger la vraie personnalité d'une réalité trop pénible ou effrayante.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 29 janvier 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page