Du sang dans le soleil

On dit que la mort, elle vient toujours par trois et si ces trois-là, c'est pas la mort soi-même, moi, suis le roi d'Angleterre.
Ron Rash - Serena
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 septembre

Contenu

DVD - Espionnage

Du sang dans le soleil

Guerre - Complot MAJ mercredi 08 janvier 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 9,99 €

Franck Lloyd
Blood on the Sun - 1945
Paris : Bach Films, juillet 2012
1 DVD VOST Zone 2 ; noir & blanc ; 19 x 14 cm
Coll. "Films de guerre"

Presse & judo

James Cagney est un dur à cuir à qui on ne la fait pas. Surtout quand il endosse le rôle de rédacteur en chef du Tokyo Chronicle dans le Japon impérialiste de 1929, et qu'il a mis à jour le plan Tanaka, du nom d'un général qui veut voir son pays envahir la Chine et le Pacifique, et mettre à genoux les États-Unis. Dans ce film qui hésite surtout entre le film noir et d'espionnage, James Cagney fait étalage de sa grande compréhension du monde oriental. Il en connait les coutumes, le code du savoir-vivre avec cette politesse parfois exagérée, et maîtrise avec excellence le judo (un art martial qui prendra au fil du film toute son importance). Homme intègre, journaliste jusqu'au bout des ongles et surtout patriote (le film est tourné en 1945 en pleine guerre du Pacifique), il fait front face à la fourberie japonaise et la lâcheté de ses concitoyens expatriés. Un rôle sur mesure, loin de ceux auxquels il nous a habitué dans les films de gangsters, mais avec une constante : la vaillance. Avec sa drôle de chevelure, son insouciance teintée de témérité et sa profonde séduction sans faille, il se retrouve au sein d'une machination machiavélique (le fameux péril jaune s'est délocalisé de Chine au Japon), et sera confronté sur sa route à un couple d'amis assassinés (la femme sur un bateau en partance pour les États-Unis, l'homme journaliste dans la propre demeure de James Cagney), à une femme fatale mi-chinoise et mi-japonaise, à des ennemis implacables et à un Japonais intègre et pacifiste avant un finale très hitchkockien aux abords de l'ambassade américaine. Il y a de belles prises de judo avec des postures très orientales, de grandes idées utopiques sur le pouvoir de la presse, quelques jolis clichés et des envolées lyriques pour un film qui se regarde avec beaucoup de plaisir basé sur un scénario particulièrement efficace (même si cousu de fil blanc), et qui se base sur un plan véridique concocté par ce Tanaka.

Du sang dans le soleil (98 min.) : réalisé par Franck Lloyd sur un scénario de Lester Cole, assisté de Nathaniel Curtis, d'après une histoire de Garrett Ford, basée sur une idée de Frank Melford. Avec : James Cagney, Sylvia Sydney, Porter Hall, John Emery, Robert Armstrong, Wallace Ford, Rosemary DeCamp...
Bonus. "Connaître son ennemi - Japon" (documentaire d'époque, 62 min.)

Citation

Comme je le disais, cette histoire est sans fondement. L'idée d'un plan d'expansion mondiale est ridicule. Qu'elle soit prise au sérieux par les mauvaises personnes, et les conséquences pourraient être terribles... Ce serait la fin du Japon.

Rédacteur: Julien Védrenne mercredi 08 janvier 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page