Carol

Anaïs se mit à tousser pour passer le temps, une toux rauque qui sonnait comme un glas dans sa poitrine et qu'elle avait fini par accepter comme un vieux chien qui vous colle.
Pascal Garnier - Comment va la douleur ?
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 18 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Carol

Psychologique - Social MAJ jeudi 26 septembre 2013

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 19,5 €

Patricia Highsmith
The Price of Salt - 1952
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Emmanuelle de Lesseps
Paris : Calmann-Lévy, août 2013
380 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-7021-5380-2

Une simple histoire d'amour

La marque des grands auteurs c'est aussi de transcender les genres et de pouvoir créer une cohérence entre leurs différents écrits : Patricia Highsmith est bien connue des amateurs de littérature policière pour ses récits où la psychologie des personnages prend une part importante. C'est également le cas avec Carol, ce roman assez ancien mais daté, réédité à de nombreuses reprises, mais passé souvent inaperçu dans la bibliographie de l'auteur, qui nous est présenté ici avec une préface et une postface inédites argumentaires à une parution en grand format.
L'intrigue est linéaire et simple : Therese entretient avec un garçon une relation qui ne lui plait pas. Vendeuse dans un magasin, elle aimerait être décoratrice dans le théâtre, quand elle rencontre Carol, une cliente, et qu'un coup de foudre les transporte. Après des travaux d'approche longs, elles partent en vacances et sont suivies par un détective privé chargé de prendre des photos et de collecter des informations afin que le mari divorcé de Carol puisse négocier plus facilement son droit de visite de leur enfant. Les deux femmes décident de se séparer quelques temps afin de résoudre leurs problèmes.
La part policière, stricto sensu, est limitée au minimum car le roman raconte ce qui dans les années 1950 apparaissait comme un scandale et qui, aujourd'hui, à l'occasion des derniers soubresauts du mariage pour tous, ressemble plus à un document historique qui horrifiera les jeunes générations sur les mentalités de leurs ancêtres. Pour le reste, Carol est un texte classique d'initiation, de formation d'une amitié amoureuse vue depuis les années 1950 donc relativement prude, les difficultés liées à cette découverte, et la vie d'artistes débutants dans les milieux théâtreux new-yorkais, qui peut donc intéresser les collectionneurs fous de Patricia Highsmith, les amateurs de méandres psychologiques et les historiens qui étudient le mouvement lesbien. En revanche, ceux qui cherchent tout cela ficelé à une intrigue policière risquent fort d'être déçus.

Citation

C'était ce susurrement continu, accompagné d'un vague sourire d'excuse, la laideur choquante de ce corps lourd et tronqué, à l'abdomen ballonné, cette tête affaissée tournée vers elle dans un effort de politesse, qui empêchait Therese d'écouter.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 26 septembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page