Les Guetteurs

Ils se débarrassèrent de la plus grande partie de leurs armes à feu et profitèrent des lois étonnamment souples du Canada en matière de sabres : ils sillonnaient les petites routes de province avec des claymore d'un mètre cinquante accrochées dans le dos.
Neil Stephenson - Les Deux mondes. 1, Le Réseau
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 20 juin

Contenu

Roman - Policier

Les Guetteurs

Politique - Procédure MAJ vendredi 20 septembre 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Ian Rankin
The Impossible Dead - 2011
Traduit de l'anglais (Écosse) par Freddy Michalski
Paris : Le Masque, septembre 2013
478 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-7024-3699-8
Coll. "Grands formats"

Scottish Terrier

Malcolm Fox, Joe Naysmith et leur équipe de bœuf-carottes sont envoyés à Fife pour enquêter sur les abus de pouvoir d'un policier local nommé Paul Carter, spécialiste du harassement. Lorsque celui-ci est assassiné, notre police des polices comprend vite que l'affaire est plus complexe et remonte à l'assassinat d'un militant ultra-nationaliste écossais dans les années 1980. Le Dark Harvest Commando, un groupe terroriste, a alors vu disparaître son magot qui ne fut peut-être pas perdu pour tout le monde. Et d'anciens militants reconvertis ont fait leur trou au sein même du gouvernement actuel...
Ian Rankin délaisse son inspecteur Rebus, mais reste fidèle à son style qui a fait de lui l'équivalent écossais d'Ed McBain : un polar d'enquête quasi-procedural classique jusqu'à l'épure, où s'entremêlent la vie privée du protagoniste (ici le père de Fox atteint d'Alzheimer) et une construction en marabout d'ficelle où se succèdent les interrogatoires, l'action progressant majoritairement en dialogues. Le tout jusqu'à la traditionnelle confrontation avec le coupable suivie d'une course poursuite, ici heureusement réduite à l'essentiel. Un mélange certes formaté, mais dont Ian Rankin reste le maître, grâce à une écriture plus soignée que les thrillers industriels de série, et des dialogues qui sonnent juste — même si, épaisseur du roman oblige, le tirage à la ligne n'est pas absent — servie cependant par une traduction irréprochable. Avec ce qui fait la différence, cette "écossitude" fièrement revendiquée, s'appuyant sur la proche histoire comme l'actualité du pays, qui garantit une dose d'exotisme sans tomber dans le cliché touristique. Pas de doutes, on y trouve ce qu'on vient y chercher !

Citation

Les Plaintes : le terme était déjà périmé, même si Fox et son équipe ne pouvaient s'empêcher de l'utiliser, en tout cas entre eux. Jusqu'à tout récemment, le nom officiel de leur service était Affaires et Plaintes internes. Désormais, ils appartenaient à la Section des normes et de l'éthique. Dans un an, ils auraient droit à un autre intitulé : Normes et Valeurs avait été avancé, au grand déplaisir de tout le monde. Ils restaient les Plaintes, les flics qui enquêtaient sur d'autres flics.

Rédacteur: Thomas Bauduret vendredi 20 septembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page