La Nuit, in extremis

- Je refuse de répondre à cette question car la réponse pourrait me porter préjudice. - Je vous ordonne de répondre. - Je refuse de répondre pour les raisons invoquées.
Dashiell Hammett - Interrogatoires
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 juillet

Contenu

Roman - Policier

La Nuit, in extremis

Historique - Psychologique - Médical - Guerre MAJ vendredi 26 juillet 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,5 €

Odile Bouhier
Paris : Presses de la Cité, avril 2013
262 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-258-10006-0
Coll. "Romans Terres de France"

Grissom chez Guignol

Nous sommes en 1921 à Lyon pour suivre les aventures de divers personnages : un commissaire de police ancien soldat de la guerre de 1914-1918, blessé et devenu drogué ; un médecin légiste qui a bien des soucis avec ses enfants, tous plus malades les uns que les autres, son adjoint qui se marie pour cacher son homosexualité mais est victime d'un chantage ; un autre qui est amoureux d'une jeune fille qui le surveille pour les milieux anarchistes, un policier qui manipule des indics et les anarchistes et qui est aussi metteur en scène de films érotiques vendus sous le manteau, et un procureur qui rêve d'une grande carrière y compris en truquant les preuves.
Toute l'intrigue du roman historique d'Odile Bouhier tourne autour de la mort d'un hôtelier et de sa famille. Pour Kolvair, le commissaire de police, la solution est simple : Anthelme Frachont, un ancien soldat qu'il surveille et qu'il soupçonne d'avoir déjà tué dans les tranchées ses propres compagnons. Le doute est d'ailleurs très vite levé pour se concentrer sur la lutte entre le procureur qui veut faire de ce coupable un tremplin de sa carrière et une experte d'une nouvelle discipline, la psychanalyse, qui voit en Anthelme un homme doté d'une double personnalité et donc innocent des crimes que commet son "double".
Odile Bouhier est elle-même scénariste et cela se sent car son intrigue, découpée en courts chapitres, va sans cesse d'un personnage à l'autre, développant des sous-intrigues plus que secondaires (le voyage du médecin légiste en bateau pour les Amériques afin de soigner son fils diabétique, un avortement, un attentat anarchiste), comme préparant l'adaptation télévisée. De plus, les personnages sont dessinés pour correspondre aussi à des héros récurrents, comme une sorte de version, à la française, des Experts dans la province française des années 1920. Le roman, troisième de la série, est paru dans une collection non policière et est sans doute plus destiné à un grand public qu'à des amateurs forcenés du genre qui risquent de ne pas y trouver ce qu'ils recherchent.

Citation

Durieux, absorbé par son travail, ses ambitions et ses sommets, se contentait des pointillés de leur histoire, s'arrangeant pour qu'ils prennent parfois l'apparence d'une virgule.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 25 juillet 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page