Mélodie pour une insomnie

Il faut être deux pour détruire un couple.
Joel Hopkins - Duo d'escrocs
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 18 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Mélodie pour une insomnie

Historique - Tueur en série - Musique MAJ lundi 27 mai 2013

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,9 €

Jørgen Brekke
Drømmeløs - 2012
Traduit du norvégien par Carine Bruy
Paris : Balland, avril 2013
398 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-35315-169-1
Coll. "Thriller"

Actualités

Silence à endormir les vivants

Dans les mythes qui nourrissent notre enfance, il y a celui du marchande de sable. En France, les plus anciens d'entre nous ont ainsi été bercés par Nounours, Pimprenelle et Nicolas. En Norvège, ce marchand se nomme Jon Blund et promet rêves et merveilles, rêves merveilleux. Le nom est celui d'un troubadour mort au XVIIIe siècle dans des circonstances étranges et non éclaircies, en laissant une chanson manuscrite où il promettait des rêves merveilleux à ceux et celles qui l'écoutaient - mais avec un hypothétique sous-entendu amoureux ou sexuel qui aurait justement causé sa mort. Ce manuscrit a eu le temps, depuis, de disparaître, mais son histoire refait surface au moment où commence à sévir un nouveau tueur en série. Car sur le corps de la première victime, on a découvert une boite à musique qui justement jouait la berceuse composée par Jon Blund...

Le nouveau roman de Jørgen Brekke va donc dérouler deux intrigues en parallèle : la première nous plonge au XVIIIe en compagnie d'un commissaire alcoolique qui enquête, malgré les pressions, sur la mort d'un inconnu dans une petite ville norvégienne. Reconstitution historique classique et histoire qui s'achemine de même. Mis à part le personnage, il n'y aura aucun lien ni réminiscence avec le présent. Dans l'autre, nous suivons, également, de manière classique, les pistes successives que privilégie la police pour découvrir le meurtrier, dans une course contre la montre particulièrement stressante puisque le tueur vient de kidnapper une deuxième jeune fille. cela permet quelques pages intéressantes sur une tentative d'évasion et d'autres sur l'angoisse des parents. Jørgen Brekke, par contre, semble suivre avec une attention méticuleuse les péripéties psychiatriques, familiales et amoureuses de son équipe.
Avec sa construction rigoureuse, Mélodie pour une insomnie sait alterner les différents éléments de son histoire pour présenter un roman lisible et non soporifique - ce qui risque de déplaire aux personnages de cette histoire qui ont, eux, des problèmes avec leur cycle de sommeil -, mais qui ne devrait pas pousser cependant le lecteur à se réveiller au milieu de la nuit pour finir le roman...

Citation

Il s'imaginait parfois que ce serait la solution à tous ses problèmes, son attirance pour la boisson, ses crampes d'estomac, son tempérament colérique. Il connaissait toutefois trop bien la nature humaine pour avoir totalement foi en cette supposition.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 27 mai 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page