Le Cinquième témoin

Il faut du sang-froid pour commettre un meurtre. Une femme capable de cela n'irait pas s'embarrasser de sentiments ni de repentir. Elle profiterait tranquillement des fruits de son crime?
Agatha Christie - Le Meurtre de Roger Ackroyd
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 15 novembre

Contenu

Roman - Policier

Le Cinquième témoin

Économique - Procédure MAJ lundi 20 mai 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,9 €

Michael Connelly
The Fifht Witness - 2011
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Robert Pépin
Paris : Calmann-Lévy, mai 2013
476 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-7021-4154-0
Coll. "Robert Pépin présente"

Force du prétoire

À l'intérieur de la littérature policière, il y a un genre codifié entre tous - et cela sans jeu de mots faciles -, le roman de prétoire. Le lecteur suit avec attention les rouages internes du système judiciaire avec constitution du jury, échanges de preuves, témoins, avocats de l'accusation et de la défense tous plus retors les uns que les autres.
La construction est le moment clé de ce genre d'intrigue. À ce jeu, Michael Connelly est passé maître en rebondissements. Dans le Cinquième témoin, tout semble accuser Lisa Trammel, la cliente de l'avocat Mickey Heller, mais ce dernier parviendra à démontrer in extremis son innocence. Ce qui compte, ce sont les manœuvres dilatoires, les pistes qui s'ouvrent et se referment pour découvrir non pas la vérité mais les failles qui permettront d'enfoncer l'adversaire. Alors que le roman est censé être d'un statisme absolu puisque confiné au prétoire, le suspense demeure, relancé sans cesse par des coups de théâtre.

Dans Le Cinquième témoin, Lisa Trammel a acheté une maison, son mari est parti et elle ne peut plus rembourser ses dettes en raison d'emprunts immobiliers toxiques. Elle risque d'être chassée de chez elle et engage Mickey Haller (l'avocat récurrent du romancier américain) pour la défendre. Les choses se compliquent lorsqu'un cadre de la Westland, responsable du prêt, est retrouvé mort, et qu'un témoin annonce qu'elle, Lisa Trammel, se trouvait à proximité de l'endroit où il a été retrouvé mort.
Derrière l'enquête, Michael Connelly offre une description forte de la crise qui secoue l'Amérique: en quelques lignes, il présente la bulle immobilière et développe ses conséquences lourdes pour l'ensemble de la population, comment la résistance s'organise et en même temps la façon dont tout problème dans le pays devient vite un problème juridique, où tout devient vite médiatique. C'est ainsi que l'une des premières personnes qui vient voir l'accusée est un producteur de cinéma.

Tout le métier de l'auteur dans un style concis qui ne s'embarrasse pas de fioritures littéraires pour construire une intrigue, la rendre vivante, savoir créer les rebondissements nécessaires à relancer l'intérêt du lecteur, se concentre et est compréhensible même si l'on n'est que peu familiarisé avec les arcanes de la justice américaine - mais qui n'a pas vu un épisode de New York Police District à la télévision ?. Le tout avec son lots de rebondissements si importants que l'intérêt que l'on porte à l'affaire ne s'arrête même pas à l'énoncé du verdict mais se prolonge même après les dernières pages.

Citation

Le lundi matin, le juge Perry, qui voulait rattraper le temps d'audience perdu le vendredi précédent, décida arbitrairement de limiter les déclarations préliminaires aux jurés à une demi-heure chacun.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 20 mai 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page