Je ne suis pas un héros

C'est varié. Des tomates bien rouges, des dentelles bien blanches (aussi blanches que les dents sur les tubes de dentifrice), des couvertures de romans bien noires, sanglées de bandeaux plus rouges que des tomates. C'est attrayant.
Séverine Chevalier - Recluses
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 septembre

Contenu

Roman - Espionnage

Je ne suis pas un héros

Géopolitique MAJ jeudi 16 avril 2009

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 9 €

Eric Ambler
Cause for Alarm - 1938
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Simone Lechevrel
Paris : Rivages, octobre 2007
312 p. ; 17 x 11 cm
ISBN 978-2-7436-1723-3
Coll. "Noir", 661

Formalités d'enregistrement

Nicky Marlow est un ingénieur qui va se marier. Au chômage, il est obligé d'accepter un poste dans l'Italie de 1937, un pays aux mains des fascistes de Mussolini. Il débarque dans une succursale qui vend des machines-outils pour la fabrication d'obus. Il y découvre un étrange système de fonctionnement avec un employé, espion du gouvernement et totalement incompétent. Son passeport lui est confisqué puis perdu. Il est contacté par un général yougoslave qui lui monnaye des informations mineures avant de le faire chanter. Pendant ce temps, Marlow ne se remet pas en cause, conserve sa bonne conscience, alors même que les obus qu'il contribue à faire faire seront sûrement utilisés contre son propre pays. Il échange une correspondance postale avec sa promise qui est surveillée de très près. Il rencontre alors un contre-espion et sa sœur avec lesquels il tente de fuir l'Italie où sa vie est maintenant et plus que jamais en danger.
Je ne suis pas un héros est un roman d'espionnage d'avant-guerre qui a une petite touche passéiste qui n'est pas sans rappeler les films d'Hitchcock et certains ouvrages de John Buchan. Le roman est avant tout une mise en avant complexe du jeu des grandes puissances de l'époque qui aussi pointe le doigt sur le refus de culpabilité d'un ingénieur qui, sous prétexte de vivre sa vie, ferme les yeux pour avoir sa conscience tranquille. C'est à la fois un roman atemporel et d'une rare clairvoyance.

Citation

Les peuples tremblent, l'Amérique s'inquiète, le monde désorienté s'effraie. Quelque chose doit craquer, quelque chose va craquer.

Rédacteur: Julien Védrenne jeudi 16 avril 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page